13/06/2007

La source de Cibaya

La source de Cibaya,  Localité et village de Izirangabo

 

Il s’agit de la 3ème source qui a été programmée dans notre « Projet Secours 2007 »  sur le  total de 12 sources à réaliser en 2007.

 

378 familles bénéficieront des résultats positifs de cette source, ainsi que de nombreux déplacés (966) qui fuient les attaques des FDLR (parmi lesquels, 4 cas de choléra ont été enregistrés) et  les villageois voisins non encore pourvus en eau potable saine et accessible pour tous.

 

Vous vous rappelerez la lettre envoyée par les villageois et le chef local (futurs bénéficiaires de la source de Cabaya),  dans laquelle ils nous écrivaient : 

«… Nous avons envoyé deux observateurs visiter les sources Namushenye et Musimbo. Ils sont rentrés très satisfaits de ce que vous avez fait et que nos frères de là sont déjà heureux : ils ont déjà une eau potable bien protégée. Et nous est-ce que nous pouvons continuer à espérer ? Pourquoi ce silence alors que ce serait maintenant notre tour ? Si vous ne faites rapidement rien pour nous, la population sera déçue pour toujours… Merci Votre réponse S.V.PL. ! ».

Vous trouverez l’entièreté de la lettre, dans notre message du 04/05/07, « Merci Votre réponse S.V.PL. ! ».

 

OUF !!! Nous avons pu ENFIN REPONDRE à leur ESPOIR, grâce au don généreux d’une entreprise d’eau Belge qui a décidé de financer entièrement toute une source. Les conclusions de l’évaluation qui a été conduite sur le terrain, à leur demande,  par une ONG Belge, les ont convaincus du bien-fondé de notre projet et des capacités professionnelles de nos partenaires congolais.

 

Comme promis hier, voici donc le premier rapport hebdomadaire pour cette source. Le second ne nous est pas parvenu à ce jour, nous l’éditerons dans un message ultérieur. Nos partenaires souffrent en effet de l’insuffisance et des mauvaises infrastructures d’électricité et de communication, toujours en vigueur au Congo (coupures de courant fréquentes, etc.).

 

Semaine du 28 mai au 3 juin  2007

 

NATURE DES TRAVAUX

EFFECTUES

MOUVEMENTS

DES TRAVAUX

1

Approvisionnement des matériaux et matériels, ainsi que le déploiement de la brigade hydraulique du BTGRH, dans le village concernés.

Opération en cours

2

Creusage du fossé de protection de la source d’eau souterraine Cibaya, en amont de la zone du captage souterrain :

Dimensions : 160 mètres de longueur, 0,80 mètres de largeur et 0,80 mètres de hauteur.

Opération terminée

3

Défrichage et déblai de la source d’eau souterraine, vérification et recherche des émergences souterraines.

Opération terminée

4

Drainage du canal du fossé du bassin versant pour l’évacuation des eaux en provenance du lieu de puisage.

Opération terminée

5

Terrassement ou excavation du lieu de puisage de la source, ainsi que l’aménagement des sentiers.

Opération en cours

6

Réunion mixte SOFEBU-BTGRH, Comités Villageois de Développement (CVD), Comités de Gestion de l’Eau (CGE) pour discuter et voter une nouvelle stratégie d’intervention, face aux centaines de déplacés victimes des FDLR venant d’autres groupements. Six villages sont concernés. 

Opération en cours

 

COMMENTAIRES

 

1.    TECHNIQUE

 

·       Il s’agit ici dans un premier temps, de réaliser un fossé de protection en amont de la zone du captage, sur une pente raide, pour limiter les eaux de ruissellement qui intoxiquent la nappe phréatique de la source d’eau souterraine.

·       La brigade hydraulique du BTGRH a observé une dizaine de fissures horizontales, dans la paroi du bassin souterrain. De celles-ci résultait l’instabilité de la zone en aval qui était à l’origine de la  fuite importante d’eau observée dans le bassin du captage souterrain.

·       La brigade étudie techniquement comment désorienter les résurgences (fausses émergences) qui émergent, par un système d’hydro-transpiration, pour rendre le site plus accessible et l’assainir. Les détails scientifiques seront décrits dans le rapport annuel des activités.

 

  1. ANIMATION AUTOUR DE L’ACTION 

·       La source Cibaya est implantée dans un village qui vient de recevoir plus de 966 déplacés qui fuient les attaques des FDLR. Parmi ceux-ci, 4 cas de choléra ont déjà été observés.

·       La source  reçoit un afflux de déplacés et d’autochtones, à la recherche de l’eau qui n’est pas encore réellement potable. Les mesures de sécurité et d’hygiène ont été renforcées et aménagées, afin d’éviter la propagation du choléra parmi la population.

   Le personnel de la brigade hydraulique (1 ingénieur hydrotechnicien, 5 maçons, 1 animateur et 1 chauffeur) et les équipes d’animation ont été renforcés, afin de répondre à ces besoins et terminer le captage et l’aménagement de la source rapidement.

 

SOFEBU-BTGRH

 

POUR LES FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT CŒUR,

Francine

11:28 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burhale, congo, rdc, eau, eau potable, solidarite |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.