18/06/2007

 La source de Cibaya, suite

La source de Cibaya,  Localité et village de Izirangabo (suite)

 

4 juin au 11 juin 2007

 

Le 2ème rapport intermédiaire annoncé nous est bien arrivé ce 13 juin 2007, après de multiples problèmes de connexion de la part de nos partenaires du Congo. Les travaux avancent normalement à la profonde satisfaction de tous.

 

Semaine du 04 juin  au 11 juin 2007

 

NATURE DES TRAVAUX

EFFECTUES

MOUVEMENTS

DES TRAVAUX

1

Approvisionnement des matériaux et matériels, ainsi que le déploiement de la brigade hydraulique sur le terrain.

Opération en cours

2

Terrassement du canal d’innovation d’eau au niveau du lieu de puisage, excavation et déblais de la source d’eau souterraine.

Opération terminée

3

Contrôle du bassin, orientation des émergences souterraines, injection de la masse filtrante et combat des infections du bassin du captage par la chaux hydraulique.

Opération terminée

4

Fouille de la fondation pour le mur de barrage, pose du coffrage et coulage du béton dans le mur de barrage.

Opération terminée

5

Construction de la chambre de visite pour le contrôle des émergences souterraines.

Opération terminée

6

Coulage de la dalle d’assise en béton armé du lieu de puisage.   

Opération terminée

7

Elévation des murs pour constituer le lieu de puisage, marches et contremarches.

Opération en cours

8

Aménagement et assainissement des sentiers, culture de la haie anti-érosive.

Opération en cours

 

 

COMMENTAIRES

 

1.    TECHNIQUE

 

·       Nous constatons que par la filtration naturelle, les microbes qui peuvent être véhiculés par les matières organiques sont arrêtés par une cause mécanique, résultant de l’enchevêtrement des grains de la formation perméable.

·       Le processus technique d’épuration du bassin de la source d’eau souterraine Cibaya est basé sur un phénomène d’absorption, caractérisé par la propriété que possèdent certains corps solides de retenir par la surface du bassin souterrain, les corps dissous en suspension ou colloïdaux.  C’est un phénomène physique de nature électrostatique. 

·       Au cours du coulage du béton du mur de barrage,  les résurgences qui suintaient vers la paroi gauche en direction du bassin du captage souterrain, ont été bloquées par un autre mur en béton, pour les orienter dans le fossé de protection, en aval du lieu de puisage.

 

  1. ANIMATION AUTOUR DE L’ACTION 

·       L’équipe mixte SOFEBU-BTGRH est confrontée à un afflux de déplacés qui viennent du groupement voisin de celui de Burhale. Un système de protection a été placé, pour éviter la propagation du choléra ; des 4 cas enregistrés la semaine précédente, deux ont quitté l’hôpital.

·       A la frontière des deux groupements, 4 bassins de lavage ont été installés, avec un carton de savons, pour que les déplacés suivent les règles d’hygiène qui ont été instaurées par SOFEBU-BTGRH, à l’entrée du groupement de Burhale, vers les familles d’accueil.

·       SOFEBU-BTGRH sont présents sur le lieu de la source, afin que les déplacés et la communauté de base puisent l’eau dans de bonnes conditions socio-sanitaires. La source de Cibaya est la seule source d’eau souterraine qui en en cours d’aménagement dans ce village, les autres sources sont toujours à l’état vétuste, et sont donc toujours une source de propagation d’infection et de maladies …

·       Les autorités locales ont visité le site pour encourager l’action et ont remis à chaque déplacé un bidon de 10 litres et 1 gobelet, dans l’attente de leur retour dans leurs villages respectifs.

·       Nous observons un calme progressif dans certains villages, grâce à la présence de l’armée française (FARDC) qui fait un travail de médiation avec les responsables des milices Hutu et Rasta, présents dans la région, pour ramener une paix durable.

·       A la source Kalushambe (4ème source à capter et à aménager), les travaux préliminaires qui ont commencé sur le site de la source,  ainsi que l’intervention des FARDC, ont rendu l’espoir à la population pour reprendre les activités agricoles et les petits élevages. Des tuyaux flexibles ont été posés par la brigade BTGRH, afin de faciliter l’irrigation de jardins potagers en aval de la source.

·       Le Projet Secours 2007 permet donc de faire face à plusieurs problèmes, d’ordre socio-sanitaire, culturel et humanitaire.

·       Un CD-ROM a été réalisé, il vous parviendra plus tard avec l’espoir de pouvoir le mettre dans le blog Burhale.

 

SOFEBU-BTGRH

 

POUR LES FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT CŒUR,

Francine

12:29 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burhale, walungu, congo, solidarite, eau, eau potable |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.