21/08/2007

Kalushamba (3)

 decoration      

  Kalushamba, semaine du 23 au 28 juillet 2007, 3ème épisode

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUESMOUVEMENTS DES TRAVAUX
1Approvisionnement des matériaux et matériels, ainsi que déploiement de la brigade hydraulique sur le terrain.Opération en cours
2Construction de la chambre de contrôle des émergences au-dessus de la masse filtranteOpération terminée
3Chape de mortier de ciment au-dessus de la masse filtranteOpération terminée
4Remblai provisoire du bassin de captage souterrain en attente du remblai final ainsi que l’aménagement des sentiersOpération terminée
5Préparation et pose des armatures, coulage de la dalle d’assise en béton armé du lieu de puisageOpération terminée
6

Elévation des murs constituant le lieu de puisage, marches et contre marches en béton armé

Opération en cours
7

Coulage de la dalle de couverture de la chambre de contrôle des émergences

Opération terminée
 8Invitation de  SOFEBU-BTGRH pour répondre aux questions du chef de collectivité et l’administrateur du territoire sur le programme « eau » dans le groupement de BurhaleOpération en cours
 

COMMENTAIRES

 

 1.      TECHNIQUES 
  • Bien que la hauteur reliant le captage souterrain et le lieu de puisage aie été difficile à trouver, à cause de la plate forme observée, le problème a été résolu en restant dans les normes autorisées : une hauteur de 0,52 cm entre le tuyau de puisage et la dalle d’assise. Il est à noter qu’un bidon de puisage de 20 litres a une hauteur de 0,44 cm.
  • Les résurgences rencontrées au niveau du lieu de puisage sont drainées et orientées dans le drain d’écoulement, du lieu de puisage vers la nature, avec une pente de 2%.
  • La constitution du lieu de puisage est en construction, il sera achevé la semaine qui suit pour organiser la finition de l’ouvrage et l’assanissement général du site. 
2.      ANIMATION AUTOUR DE L’ACTION 
  • Le Projet Secours est en train de résoudre plusieurs problèmes socio-sanitaires. Nous regrettons qu’il soit limité dans l’organisation du financement, alors qu’il pourrait nous amener aux résultas attendus au départ.
  • Réunion avec les autorités locales, afin d’expliquer la dimension de ce projet, ainsi que la philosophie de tous les acteurs qui interviennent :  ses objectifs et ses résultats attendus, sa nature de financement, etc.
  • Au stade actuel, le plan d’action est limité, ce qui désoriente notre position face à d’autres intervenants et aux autorités locales, malgré l’efficacité socio-technique et scientifique sur le terrain.  Nous sommes face à un problème au niveau des ressources humaines qui travaillent pour l’action et qui sollicitent la rémunération pour les travaux déjà réalisés.
  • Les pierres et les briques cuites continuent à être transportées et stockées par la population locale, sur les différents sites où seront implantées les autres sources d’eau souterraine. La participation locale est donc active sur le terrain, en vue d’améliorer la situation socio-sanitaire des familles  
Burhale, le 28 Juillet 2007

Amicalement vôtre,

Francine

 

 

15:44 Écrit par Francine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : burhale, congo, rdc, afrique, eau |  Facebook |

Commentaires

félicitations J'espère que ce formidable projet pourra continuer encore. Heureusement qu'il y a des gens comme vous!

Écrit par : Oly | 21/08/2007

Les commentaires sont fermés.