06/05/2008

Violences sexuelles en RDC

Campagne des femmes congolaises  contre les violences sexuelles en RDC

Le Centre Féminin d'Education Permanente (CFEP) soutient activement la campagne des femmes congolaises contre les violences sexuelles en République Démocratique du Congo, destinée à la communauté internationale (www.rdcviolencesexuelle.org). L'objectif de cette campagne est de changer le visage de la lutte contre ces violences sexuelles, désormais connues de tous, qui perdurent à l'Est de la RDC mais qui affectent également d'autres zones moins médiatisées.

La campagne est menée par un regroupement d'organisations locales de femmes, bien décidées à surmonter les particularismes régionaux, politiques, philosopiques, religieux qui fragmentent le tissu associatif féminin, à rassembler les énergies, les compétences, les moyens. Ces ONG locales dénoncent l'instrumentalisation des victimes, dont l'énumération des malheurs sert à la collecte de fonds au profit d'associations qui défilent dans la région du Kivu et se livrent à la surenchère. Elles remettent en cause le bien-fondé et l'efficacité des nombreuses interventions extérieures qui, malgré leur bonne volonté et leur bonne foi, créent une situation de dépendance et peinent à intégrer leur action dans la dynamique socioculturelle et psychosociale des communautés et des personnes qu'elles veulent secourir.

Bien plus que de simples bénéficiaires de l'aide internationale, les ONG de femmes locales demandent à être reconnues comme des actrices à part entière et des interlocutrices représentatives. Aujourd'hui, elles sont préoccupées quant à la durabilité de leurs actions car maintenues dans une relation de dépendance : elles ne sont pas informées sur les initiatives internationales, elles sont écartées des discussions avec les bailleurs de fonds. Elles se sentent mises de côté et s'inquiètent de ce qui se passera sur le terrain lorsque les agences onusiennes et les ONG internationales s'en iront.

Ce qu'elles revendiquent, c'est d'être considérées comme parties prenantes à la reconstruction de la RDC ainsi que l'a reconnu la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Leur message aux ONG internationales, aux bailleurs de fonds  et aux agences onusiennes est le suivant : travaillons ensemble et travaillons efficacement, reconnaissez notre expérience et notre expertise, impliquez-nous dans vos interventions auprès des victimes ! Pour elles, renforcer l'autonomie des ONG locales, c'est renforcer celle des victimes, leur permettre de devenir des agents de leur propre reconstruction et de la reconstruction de leur communauté.

Ces ONG de femmes lancent un vibrant appel contre l'impunité et la banalisation des violences qui ruinent tous les efforts de reconstruction durable. Elles revendiquent la création d'un système et d'un processus de justice approprié, le dépassement d'une vision d'aide d'urgence au profit d'un processus global de reconstruction, la valorisation des associations de terrain et de la diaspora, le refus de tout amalgame entre ces violences utilisées comme arme de guerre et des comportements socioculturels, des campagnes de sensibilisation et d'information à grande échelle visant à vulgariser les lois sur les violences sexuelles promulguées par la RDC ainsi que les instruments juridiques internationaux qu'elle a ratifiés, et ce, tant auprès de la population que des politiques, judiciaires, militaires et des groupes armés.

Elles dénoncent le laisser-faire des dirigeants de tout bord, réclament leur engagement au plus haut niveau dans la lutte contre l'impunité, refusent des arrangements à l'amiable en faveur des coupables des violences sexuelles et prônent le combat contre les pratiques coutumières rétrogrades. Aidons-les à faire entrendre leur voix et à agir !

Marie-Chistine LEFEBVRE

Présidente du CFEP

10, rue du Méridien

1210 Bruxelles

Tél. 02.229.38.42

En aidant ces femmes, vous aiderez les Femmes de Burhale ...

Merci de prendre le temps de lire ce message écrit par la présidente du CFEP et qui illustre si bien la situation des femmes de Burhale qui luttent pour leur survie et celle de leurs enfants.

Amicalement,

Francine

un autre moyen de les aider gratuitement en surfant solidaires avec nous sur le moteur de recherche VeoSearch ...

et en soutenant notre projet sur ce même moteur de recherche ...

Merci à vous qui passez par là ...

Les commentaires sont fermés.