09/09/2008

La source CIRHAHA (1)

Rapport hebdomadaire N°1 - Source Cirhaha

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU 

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU) 

BUREAU TECHNIQUE POUR LA  GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES  (BTGRH)

 RAPPORT HEBDOMADAIRE DU PROJET COFINANCE PAR l’OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement, POUR LA PREMIERE SOURCE D’EAU SOUTERRAINE CIRHAHA, DANS LE VILLAGE DE LUHOKO, GROUPEMENT DE BURHALE

 SEMAINE DU 14 AU 20 JUILLET 2008

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENTS DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels et  installation de la brigade hydraulique du BTGRH sur le terrain

Opération continue

02

Défrichage et creusage du fossé de protection en amont de la source d’eau souterraine de CIRHAHA

Opération continue

03

Déblais et drainage de la nappe phréatique à la recherche des émergences souterraines  

Opération continue

04

Aménagement et assainissement des sentiers menant au point d’eau pour faciliter l’accès à l’eau à chaque catégorie d’âge

Opération continue

05

Visite des scouts belges sur les différentes sources d’eau souterraine réalisées à 2004 – 2005 par la subvention de l’UE dans 24 villages

Opération terminée

 Commentaire :

1)      Techniques :

a)      les travaux ont été ouverts par le creusage du fossé de protection, installé à plus ou moins 20 mètres en amont du captage souterrain, avec quelques réalisations des courbes de niveau pour stabiliser la pente et éviter le glissement du terrain ;

b)      les travaux ont été suivi par le drainage de l’aquifère (nappes) à la recherche des émergences souterraines et contrôle des interstices,  au niveau des parois du bassin souterrain ;

c)      Implantation des sentiers menant au point d’eau, ainsi que son aménagement et assainissement pour diminuer le pourcentage de la pente et permettre aux bénéficiaires l’accès au niveau  du lieu de puisage.

2)        Animation autour de l’action :

a)      l’activité du projet OIF s’est ouverte par plusieurs contacts, entre autre les autorités locales et les institutions sociales,  en passant par les leaders des paysans qui représentent les bénéficiaires ;

b)      la mobilisation et la sensibilisation est à la charge des animatrices de SOFEBU, accompagnées par le BTGRH, ainsi que les confessions religieuses pour bien implanter le projet OIF, dans les différents villages concernés par cette phase ;

c)      le chef du village, concerné par la première source d’eau souterraine CIRHAHA, a convoqué une réunion avec sa population et a démontré l’importance  de l’implantation d’une action de l’OIF, la toute première dans la collectivité de chefferies de NGWESHE et le rôle que cette coopération aura  dans le futur, si le projet est très bien implanté dans notre village. Nous ne pouvons que remercier nos frères et sœurs de SOS – LAYETTES S&D, SOFEBU et BTGRH qui nous ont introduit à l’OIF a dit le chef du village séance tenante.

d)      Pour terminer, nous avions reçu, dès le début de la semaine, une mission de scouts belges qui ont visité nos différents villages, nos installations des ouvrages hydrauliques implantés en 2004 – 2005, lors du cofinancement de la commission européenne, ainsi que la conduite d’eau à réhabiliter. Ils ont été très contents d’être accueilli par la population, bien qu’elle soit déclarée sinistrée, sans réellement des aides de la communauté internationale. A cette occasion, une bande vidéo a été tournée, qui montre un cheminement  logique de la maintenance des ouvrages hydrauliques, plus ou moins  4 et 5 ans après la réalisation avec les différents partenaires du nord et du sud.

Pour SOFEBU

Vincent Mudekereza, Responsable administratif et financier

Marine M'Punga, Coordinatrice en fonction

Pour le BTGRH

Pascal Ntabiruba, Hydro-technicien, chargé des projets

Docteur Le Bon Barhwamire, Président

 

       

                 

14:48 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, femme, eau, congo, solidarite, rdc, source, burhale, kivu |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.