30/09/2008

Kashozi, Kanampanzi, Nakagere (3)

 Notre journal hebdomadaire de notre action "Projet Secours 2007-2008", cofinancé avec l'OIF, continue ...

Amicalement et à bientôt,

Francine

 

Semaine du 21/09 au 28 septembre 2008

 

Sources Kashozi, Kanampanzi & Nakagere

 

 

 3 sources en cours de réalisation

Rapport hebdomadaire (3)

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Captage des sources d’eau souterraine : Kashozi, Kanampazi et Nakangere

 

Opération  terminée

02

Injection de la masse filtrante dans les bassins souterrains des sources d’eau souterraine

Opération  terminée

03

Construction des trois chambres des visites au-dessus des masses filtrantes des sources d’eau souterraine

Opération  terminée

04

Empierrements, confection des armatures et coulages du béton des dalles d’assises pour les sources d’eau souterraine

Opération  terminée

05

Elévation des murs constituant l’ensemble des lieux de puisages, marches et contre- marches.

Opération  continue

06

Sensibilisation et mobilisation de la communauté sur l’apport local, distribution des fiches pour les questionnaires des diagnostics communautaires : «Eau, hygiène et assainissement »

Opération continue

 

 

Commentaire :

 

Technique

 

1.1. les opération techniques avancent bien sur les différents sites d’interventions. Nous venons d’achever la construction des 3 sites à 8O%, reste les finissages, aménagement et assainissement de la zone d’alimentation, pour la pérennisation des ouvrages en cours de construction.

 

1.2. pendant la construction, nous nous sommes butés à plusieurs phénomènes géophysiques observés, au niveau des différentes nappes, qui ne conjuguent pas réellement avec les bassins souterrains des différentes sources d’eau souterraine.

 

 2.Animation autour de l’action

 

2.1. La sensibilisation et la mobilisation de l’apport local continue, l’espoir des bénéficiaires concernés commence à naître, suite à tous les efforts  socio-techniques déployés sur les différents sites, dans les villages concernés par l’action.

 

 2.2. Les réunions des programmations des activités continuent, pour mieux suivre l’action selon les différents closes du protocole d’accord des partenaires. Au cours des réunions, on a dégagé plusieurs points relatifs au suivi, à l’évaluation et à la maintenance de l’action, d’où plusieurs institutions installées dans les villages concernés ont été impliquées dans l’action.    

 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

29/09/2008

L'eau c'est la vie

Semaine du 15/09 au 21 septembre 2008

Sources Kashozi, Kanampanzi & Nakagere

 

3 sources en cours de réalisation

Rapport hebdomadaire (2)

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Creusage des fossés de protection pour désorienter les eaux de ruissellement observées en amont de la zone des captages souterrains des 3 sources  

Opération  terminée

02

Stockage des moellons sur les différents sites prévus pour l’action

Opération  continue

03

-Déblais de la source d’eau souterraine :Kashozi, Kanampanzi,Nakagere

-Creusage des drains d’écoulement pour un écoulement libre en aval des lieux de puisages

Opération  terminée

04

Multiplication des réunions avec les différents comités de GESTION de l’eau

Opération  en cours

 Commentaire :

 Technique

 1.1. Les déblais des sources d’eau souterraines  à la recherche des émergences souterraine sont terminées, les prochains captages souterrains sont en cours, ainsi que les excavations des différentes lieux de puisages pour projeter les autres réalisations techniques y afférentes.

 1.2. La brigade hydraulique est à pied d’œuvre sur  tous les sites prévus pour l’action, bien que nous sommes en train de rencontrer les réelles phénomènes géo-physique et hydro-géologique caractérisés par la mauvaise exploitation de l’environnement,  par manque d’information et de formation des bénéficiaires concernés. 

 2. Animation autour de l’action      

2.1. La sensibilisation et la mobilisation de l’apport local continue pour tous les sites, nous venons de mettre sur place une fiche d’identification des sites, ainsi qu’une autre pour les questionnaires de diagnostic communautaire sur « eau, hygiène et assainissement »,  au niveau des sites concernées par l’action.

2.2. Dans les réunions hebdomadaires, il a été remarqué que le projet à démarré avec un  retard, par rapport au plan d’action, qui pèse sur le planning des activités à réaliser sur les différents sites, mais nous nous battons pour rester dans la logique du chronogramme.     

  Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 Bien à vous et bonne semaine,

Amicalement,

Francine

19/09/2008

Solidaires avec le CONGO

Un document que nous venons de recevoir et que nous vous transférons pour infos.

Merci pour votre attention,

Pour les femmes victimes du CONGO.

Francine

À: redaction@belga.be, bpa@rtbf.be, redacbel@rtl.be, redaction.belgique@lesoir.be, "helene madinda" <kbbhm@yahoo.fr>
Date: Vendredi 19 Septembre 2008, 14h22

Mesdames,
Messieurs,
 
Ce qui se passe à l'Est de la RDC est tout simplement insoutenable. La guerre et le FEMICIDE qui a répris de plus belle  se passe sous le silence de la communauté internationale. Le massacre  des civils congolais dans cette région de la RDC laisse le monde indifférent. Il ya 10 ans nous avions dénoncé le génocide au RWANDA, hier au Darfour et pourquoi nous taisons-nous face au Fémicide et au massacre en RDC aujourd'hui?
 
Les femmes congolaises disent TROP C'EST TROP et manifesteront demain à 13h à MATONGE pour dénnoncer l'insoutenable. Nous comptons sur vous, mesdames et messieurs des médias pour dénnoncer avec nous ce massacre.
 
Vous trouverez en attachment, le communiqué pour la manifestation de demain.
 
Cordialement,
Gisèle MANDAILA
Ancienne Secrétaire d'Etat

--- En date de : Ven 19.9.08, Hélène Madinda <helene.madinda@gmail.com> a écrit :

De: Hélène Madinda <helene.madinda@gmail.com>
Objet: Communiqués

FEMICIDE   CONGO   STOP IT

Mesdames, Messieurs,

Chers amis solidaires des populations congolaises,



Depuis fin août, les canons grondent  de nouveau au Kivu  dans la République démocratique du Congo .

Une guerre  d’une violence indicible qui se caractérise par la destruction criminelle  massive des  civils congolais.

Une  sale guerre dont le but est l’extermination des populations de cette région.

 

Une barbarie dont la cible est la congolaise qui est  systématiquement violée,   intentionnellement stérilisée  et infectée du VHI/SIDA.  Un véritable fémicide !

 

Un fémicide perpétré  sous le regard du monde sans que personne n’intervienne.

 

Nous congolaises disons non  au fémicide et à l’épuration ethnique.

 

Pour stopper cette absolue tragédie, nous allons  exprimer notre révolte, le samedi 20 septembre à 13h. à la Galerie de la Porte de Namur, à Matonge.

 

Tout comme  vous aviez été solidaires pour  dénoncer les crimes contre l’humanité et le génocide, venez nous soutenir pour mettre fin à ce désastre humain sans précédent.

 

16:05 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : femmes, guerre, congo, solidarite, rdc, femmes, kivu |  Facebook |

Les nouvelles sont bonnes

3   sources supplémentaires sont en cours de réalisation, dans le Groupement de Burhale

Kashozi (Village de Mwegerhera II)

 Kanampanzi & Nakagere (Village de Njove)

Pour rappel, notre Projet Secours 2007-2008 :

Objectif : 12 sources à capter et à aménager

2007 : 4 sources réalisées

2008 : 8 sources à réaliser, cofinancement OIF et nos généreux donateurs.

1ère source réalisée (Cirhaha) = source 5 de notre Projet Secours, 3 sources en cours (= sources 6,7,8 Projet Secours). 

SEMAINE DU 08 AU  14 SEPTEMBRE  2008 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Creusage des fossés de protection, pour désorienter les eaux de ruissellement observées en amont de la zone des captages souterrains des sources Kashozi, Kanampanzi, Nakangere

Opération  en cours

02

Stockage des moëllons sur les différents sites prévus pour l’action

Opération  en cours

03

Sensibilisation de la communauté, des autorités locales et des institutions en place, pour la reprise des activités dans les milieux

Opération  en cours

04

Multiplication des réunions avec les différents Comités de Gestion de l’Eau

Opération  en cours

Commentaire :

 Technique

 1.1. Les travaux préliminaires ont été lancés sur le terrain, pour désorienter les eaux de ruissellement par les fossés de protection, installés en amont de la zone d’alimentation des bassins souterrains prévus, pour les prochains captages souterrains.

 1.2. Les drains d’écoulements, en aval des lieux des puisages, sont en cours de creusage, pour faciliter l’écoulement libre des eaux, en provenance des lieux de  puisages vers les exécutoires.

 Animation autour de l’action

Plusieurs contacts ont été réalisés  par les sensibilisateurs, auprès des autorités locales et des différents Comités de Gestion de l’Eau, pour leur expliquer le bien fondé du cofinancement OIF, dans le territoire de Walungu en Groupement de Burhale, mais aussi l’apport des différents partenaires du Nord et du Sud, pour la réalisation de l’action face aux bénéficiaires concernés par l’action.  

 

 Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Vincent MUDEKEREZA

Responsable administratif et financier SOFEBU

 Mme Marie M’PUNGA

 Coordinatrice en fonction SOFEBU

 

 Ir. Pascal NTABIRUBA

 Hydrotechnicien et Chargé des projets BTGRH

 Dr. Le Bon BARHWAMIRHE    

 Président du C.A. Coordinateur BTGRH

 

 

 

 

13:58 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : afrique, femmes, eau, congo, solidarite, rdc, sources, burhale, kivu |  Facebook |

15/09/2008

Solidarité Maternelle Internationale

SOS Layettes Solidarité & Développement,
Téléchargez notre périodique relatif à notre Projet Secours 2007-2008 à Burhale, avec les Femmes Solidaires de Burhale :
A bientôt de nouvelles nouvelles et amicalement,
Francine

10/09/2008

Source CIRHAHA (3)

Rapport hebdomadaire N°3 - Source Cirhaha

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU 

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU) 

BUREAU TECHNIQUE POUR LA  GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES  (BTGRH)

 RAPPORT HEBDOMADAIRE DU PROJET COFINANCE PAR l’OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement, POUR LA PREMIERE SOURCE D’EAU SOUTERRAINE CIRHAHA, DANS LE VILLAGE DE LUHOKO, GROUPEMENT DE BURHALE

SEMAINE DU 28 JUILLET AU 03 AOUT  2008 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES 

MOUVEMENT DES TRAVAUX

 

 

 

01

Approvisionnement des matériaux et matériels sur le site du travail dans le village concerné par l’action

Opération terminée

02

Elévation des murs constituant le lieu de puisage, marches et contremarches

Opération terminée

03

Crépissage et lissage de l’ouvrage entier, marches

Opération terminée

04

Crépissage et lissage de la chambre de visite pour  faciliter le contrôle des émergences souterraines au comité de gestion de l’eau (CGE)

Opération terminée

05

Raccordement de deux conduites d’eau entre le bassin souterrain et le lieu de puisage pour  faciliter aux bénéficiaires l’accès à l’eau potable

Opération terminée

06

Autorisation partielle aux bénéficiaires pour l’accès  à l’eau potable, à l’attente de la prise des matériaux de l’ouvrage entier

Opération terminée

 Commentaire :

 Technique  

1.1.   Le finissage de l’ouvrage entier est terminé, la chambre de visite pour le contrôle des émergences souterraines est achevée, ce qui facilitera désormais au comité de gestion de l’eau  (CGE), d’avoir accès au contrôle des émergences souterraines, pour mettre fin à ce qu’on appelle tarissement des émergences souterraines. 

1.2.   Le lieu de puisage est achevé, les marches et contremarches sont construites, avec une base en béton armé de 450 kg/m3, fortement dosé avec un lissage à mi-bout, pour éviter tout accident éventuel aux femmes et aux enfants, lors des heures de pointe au niveau du lieu de puisage. 

1.3.   Le raccordement est fait, à partir du captage souterrain jusqu’au lieu de puisage, avec un Ø de 50 mm PN 10 qui transporte un débit de 1,2 litre/seconde, soit 4320 litres/heure ou 4 m3/h. 

1.4.   Au niveau de la chambre de visite, est encastré un système d’aération, pour mettre la bassin du captage souterrain en contact avec l’atmosphère (en d’autres termes : aération du bassin souterrain). 

1.5.   L’aménagement et l’assainissement des sentiers authentiques prend son cours, ensemble avec le remblais et la culture de pelouse, sous la supervision des animatrices de SOFEBU, avec la communauté bénéficiaire de l’action. 

1.6.   Au niveau du lieu de puisage, sur le mur latéral, sont prévues les inscriptions des partenaires du Nord et du Sud, qui seront gravées sur la façade, au-dessus des deux conduites prévues pour le puisage. 

1.7.   Nous venons de prolonger une conduite d’eau, à partir du lieu de puisage, pour laisser provisoirement l’eau aux bénéficiaires, en attente de la prise des matériaux qui constituent l’ouvrage entier, avant de le remettre au comité de gestion de l’eau. (C.G.E.) 

  1. Animation autour de l’action 

2.1.   Nous observons la fête de l’eau dans ce village : hommes, femmes et enfants, vieillards et jeunes, autour de leur chef, avec une poule et un régime de banane, en remerciement de la brigade H2O et des animatrices de SOFEBU, pour avoir mené la lutte, contre la propagation des maladies d’origine hydrique, dans leurs villages  respectifs. 

2.2.   Le chef du village n’a pas caché sa satisfaction, de remettre par la suite, un bidon de 20 litres de vin de banane, comme symbole de l’utilité de l’eau potable, tout en signifiant que sans cette eau potable, il n’y aurait jamais eu la fabrication de ce vin  de banane.  Nous remercions vivement les partenaires du Nord et du Sud qui viennent de penser à notre village respectif, avec l’espoir de  nous réaliser aussi les lavoirs, pour des raisons d’ordre  d’hygiène, au niveau de la source d’eau souterraine de Cirhaha, a encore ajouté le chef du village. 

2.3.   Le représentant du Chef de groupement a été satisfait du travail réalisé, il a remercié vivement l’OIF et SOS-Layettes S & D, pour sa bonne volonté de vulgariser la culture de la francophonie, au fond de nos villages, à travers les projets de l’eau potable, pour la lutte contre la propagation des infections, surtout au niveau de la femme et de l’enfant. 

2.4.   Le président du comité de développement a posé la question concernant la session de formation, l’ingénieur hydrotechnicien  avec les animatrices ont répondu qu’ils sont d’abord dans l’attente des fonds OIF et SOS Layettes S & D, pour la réorganisation du travail sur le terrain comme ce sera la saison sèche dans un mois. 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH 

Pour SOFEBU 

Mme Consolate M’RUSAKULIRA

Coordinatrice 

Mme Florence M’NAMUGORO

Animatrice 

Mme Marine M’PUNGA

Animatrice 

Vincent  MUDEKERHEZA

Responsable Administratif et Financier 

Pour le BTGRH 

Ir. Pascal NTABIRUBA

Hydrotechnicien

Chargé des projets 

Dr. Le bon BARHWAMIRE

Président du C.A.

Coordinateur a.i.

 

 

12:14 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : herstal, afrique, femmes, eau, congo, solidarite, rdc, source, burhale, kivu |  Facebook |

09/09/2008

Source CIRHAHA (2)

Rapport hebdomadaire N°2 - Source Cirhaha

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU 

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU) 

BUREAU TECHNIQUE POUR LA  GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES  (BTGRH)

 RAPPORT HEBDOMADAIRE DU PROJET COFINANCE PAR l’OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement, POUR LA PREMIERE SOURCE D’EAU SOUTERRAINE CIRHAHA, DANS LE VILLAGE DE LUHOKO, GROUPEMENT DE BURHALE

SEMAINE DU 20 AU 27 JUILLET 2008 

NATURE DE TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels et installation de la brigade hydraulique BTGRH sur le terrain

Opération continue

02

Défrichage et creusage du fossé de protection en amant de la source d’eau souterraine de CIRHAHA

Opération terminée

03

Déblais et drainage de la nappe phréatique à la recherche des émergences souterraines

Opération terminée

04

Aménagement et assainissement des sentiers menant au point d’eau, pour faciliter l’accès à l’eau à chaque catégorie d’âge

Opération terminée

05

Captage de la source d’eau souterraine CIRHAHA, avec un mur en béton pire en forme trapézoïdale, du part et d’autre du bassin souterrain.

Opération terminée

06

Injection de la masse filtrante du bassin souterrain et constitution d’une base en béton pure pour recevoir la chambre de visite.

Opération terminée

07

Construction de la chambre de visite en-dessous de la masse filtrante, pour permettre régulièrement le contrôle des émergences souterraines

Opération terminée

08

Empierrement du lieu de puisage, en attente du coulage de la dalle d’assise, pour faciliter le puisage

Opération terminée

09

Préparation des armatures de la dalle d’assise, montage et coulage du béton armé, au niveau du lieu de puisage

Opération terminée

10

Elévation des murs constituant le lieu de puisage, marches  et contre marches

Opération en cours d’être achevée

11

Drainage du drain d’écoulement des eaux, en provenance du lieu de puisage vers l’exécutoire

Opération terminée

12

Visite du chef de groupement avec sa notabilité, pour voir comment les activités évaluent sur le site de travail, mais aussi pour encourager l’action OIF, au niveau des bénéficiaires concernés

Opération continue

 COMMENTAIRE

1.      Technique 

1.1.           Le déblai est terminé, nous venons de réunir toutes les émergences souterraines, après localisation des différents interstices dans les parois, de part et d’autres du bassin souterrain, nous pouvons donc confirmer la nature rocheuse de la source d’eau souterraine Cirhaha, avec un débit provisoire de 1,1 litre/s.

1.2.           Les murs de barrage sont posés en forme trapézoïdale, pour bloquer l’infiltration d’eau du bassin souterrain dans les parois, ce qui était à l’origine d’une certaine diminution du débit remarqué, pendant la saison sèche. Sur le plan scientifique, lorsque la saison sèche se prononce, la perméabilité est ouverte, en forme de petites fissures entre les interstices, l’eau se trouvant dans le bassin souterrain viole les parois, pour une infiltration en aval du captage souterrain et s’orienter à une certaine distance vers l’exécutoire. Pendant la saison de pluie, vous remarquerez une colmatation de la couche perméable et imperméable, l’eau retourne dans le bassin souterrain et prendra son cycle normal, donc nous venons de mettre fin à cette confusion observée sur le plan socio-technique, d’un  tarissement proclamé par ignorance scientifique.

1.3.           Au niveau du lieu de puisage, nous avons remarqué une légère pente, par rapport au tuyau de sortie du captage, un problème technique qui nous a amené à terrasser suffisamment l’implantation  du lieu de puisage, pour rester dans les normes exigées, tout en respectant la hauteur de la cruche usuelle prévue pour le puisage d’eau potable.

1.4.           Enfin, tous les murs, marches et contres marches sont construits, qui constituent l’ensemble de l’ouvrage, aménagement et assainissement des sentiers en cours. Il reste le finissage de l’ouvrage entier, ainsi que l’assainissement du site, pour permettre aux bénéficiaires l’accès à l’eau

 2.      Animation autour de l’action 

2.1.           Le village s’est réuni au courant de cette semaine, pour choisir un comité de gestion  de l’eau provisoire, à l’attente d’une session de formation qui réunira toutes les couches par catégorie d’âge. Il a été observé la propagation des maladies infectieuses au niveau des femmes, sur la fiche épidémiologique d’un dispensaire fort proche qui montre la courbe épidémiologique des maladies d’origine hydrique et les infections en général.

2.2.           A cette occasion de contact avec l’infirmier responsable, il a déclaré que, sans eau potable, il est difficile pour lui de faire face au prochaine épidémie, malgré la bonne volonté professionnelle.

2.3.           La  semaine s’est clôturée avec une réunion d’évaluation et programmation des activités de la semaine qui suit, tout en donnant à la base les différentes informations à notre disposition, sur le cofinancement de  l’OIF et l’évolution de la conduite d’eau au niveau des bailleurs de fonds. 

Pour SOFEBU 

Mme Marine M’PUNGA

Coordinatrice

 Mme Florence M’VAMUGORO

Animatrice 

Mme Julienne M’BASHIGE

Animatrice 

Mme Consolatte M’RUSAKULIRHA

Animatrice 

Vincent  MUDEKERHEZA

Responsable Administratif et Financier 

Pour le BTGRH 

Ir. Pascal NTABIRUBA

Hydrotechnicien

Chargé des projets 

Dr. Le bon BARHWAMIRE

Président du C.A.

Coordinateur a.i.

 

 

15:36 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, femme, eau, congo, solidarite, rdc, source, burhale, kivu |  Facebook |