05/05/2009

Eau sources de vie (4)

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 4 -)

Rapport hebdomadaire

Semaine du 20 au 26 AVRIL 2009

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Elévation des murs pour la construction des lieux de puisages des sources d’eau souterraine Mushebeye et Lushambe.

Opération  achevée à 100%

02

Crépissage et lissage des sources d’eau souterraine Mushebeye et Lushambe

Opération  terminée

03

Chloration des sources d’eau souterraine Mushebeye et Lushambe, pour éliminer les coliformes passagers.

 

Opération  terminée

04

Cultures de la pelouse à toute l’étendue de la zone d’alimentation des sources d’eau souterraine Mushebeye et Lushambe.

Opération   en  cours

 

 

 

 

05

-Aménagements des escaliers authentiques des sources d’eau souterraine : Mushebeye et Lushambe menant aux lieux des puisages.

-Culture de haie anti érosive de part et d’autres, sur toute la longueur des sentiers menant aux sources d’eau souterraine.

Opération  achevée à 100%

 

 

Opération     en   cours

06

Cultures des tripsacum pour déterminer les périmètres de protection de la zone d’alimentation du bassin souterrain

Opération  en cours

07

Captage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe et injection de la masse filtrante au niveau du bassin souterrain.

Opération  en cours

 

08

Excavation du lieu de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération terminée

09

-Mobilisation et sensibilisation de la communauté pour l’action dans les villages concernés par le projet OIF/SOS LS&D

-Sensibilisation de la communauté sur la pratique des lavages des mains au niveau du ménage.

-Identification des comités de gestions de l’eau pour la prochaine session de formation.

Opération continue

 

 

 

 

 

Opération   continue

 Commentaire :

 

Technique

 

1.1. Les opérations techniques continuent, au niveau du bassin souterrain de la source d’eau souterraine Namwijimbwe qui présente des fissures dans les parois, ce qui occasionne souvent les différentes fuites constantes, après le changement du cycle de la nappe, entre la saison chaude et la saison humide, donc nous sommes en train de trouver des résultants scientifiques qui nous amèneront à l’installation du mur de barrage et à l’injection de la masse filtrante. 

 

1.2. Les pentes observées, entre les villages et les bassins souterrains, sont rabattues considérablement, pour orienter toutes les catégories d’âges, à avoir l’accès à l’eau potable, au niveau des sources d’eau souterraine captée et aménagées.

  

 2. Animation autour de l’action

2.1. Les bénéficiaires sont actifs sur les différents sites avec la brigade hydraulique du BTGRH, pour faire face à certains problèmes d’ordre d’hygiène constante, dans certains villages. Les sensibilisateurs (e) sont en train de s’en occuper, d’une façon très efficace, pour améliorer les conditions socio sanitaire des bénéficiaires concernés par l’action.

 

2.2. En revanche, les autorités locales, notamment le chef du groupement et ses adjoints, ne cessent de remonter l’information à leur hiérarchie, de la façon dont les travaux avancent sur le terrain, ainsi que les difficultés rencontrées, pendant les installations des systèmes de ravitaillement en eau potable, pour diminuer en partie la propagation des maladies d’origine hydriques, dans les villages concernés par le projet OIF.

 

 Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

 

et amicalement vôtre,

Francine

 

Les commentaires sont fermés.