20/07/2010

Projet Wallonie-Bruxelles International à Burhale, RDC

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD-KIVU

SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Cofinancement Wallonie-Bruxelles International (appel 2009)

SOS Layettes Solidarité & Développement, ONG Belge

 

Partenaires du Sud :

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE

SOFEBU

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES

BTGRH

 

Première Phase du Projet : captage et aménagement de 5 sources d’eau souterraine

1

Kashalalo

Marhale

319

319

319

1633

2271

2

Lukandage

Murdirhi

251

250

251

1346

1847

3

Rubuye

Luhoko

133

133

133

760

1026

4

Kiko II (pont)

Burhuza

204

201

204

157

1662

5

Muhono II

Karhundu

91

88

91

449

628

TOTAL BENEFICIAIRES 5  SOURCES

7.434

 

Rapport hebdomadaire N°2

Semaine du 11 Juillet 2010 au 17 Juillet 2010

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

1

Approvisionnement du matériel et des matériaux pour les 5 sites prévus par la 1 phase du projet WBI, dans les 5 villages  

Opération  continue

 

2

Concertation de la synergie SOFEBU-BTGRH avec les chefs des villages   concernés par la 1phase du projet WBI et lancement des travaux et de la formation des Comités de Gestion de l’Eau (1 CGE/source)

Opération  continue

3

Installation de la brigade hydraulique sur le terrain et implantation des ouvrages sur les 5 sites.

Opération   terminée

4

- Formation des bénéficiaires sur les objectifs du projet WBI et la maintenance des  ouvrages qui seront implantés, sous la responsabilité des CGE, dans les villages concernés par le projet WBI.

- Stratégie de la formation

  • 5 comités de gestions de l’eau sont implantés dans 5 villages, en raison de 4 personnes par source d’eau souterraine, soit un total de 20 responsables dans le CGE mixte en genre.
  • 2 personnes supplémentaires ont été formées dans les 5 villages, il s’agit des représentants (es) des déplacés qui ont fui les troubles des guerres dans le groupement de Kaniola, à la frontière du groupement de Burhale.

 

Déblais des 5 sources d’eau souterraine.

Opération en cours

 

 

 

 

 

Opération en cours

 

 

 

 

 

 

Opération continue

 

 

 

 

 

 

 

 

Opération en cours

5

- Mobilisation et sensibilisation des bénéficiaires sur l’éducation à l’hygiène dans leur environnement respectif.

 

- Transport des matériaux et matériel par la communauté, sur les sites concernés dans les bas fonds où sont implantés les ouvrages hydrauliques.

Opération  continue

 

Commentaire :

 

1.  Formation :

 

1.1 Le projet WBI démarre avec la formation au profit de deux communautés, dont l’une est autochtone et l’autre est déplacée suite aux troubles survenus dans le groupement de Kaniola, voisin de Burhale.

 

1.2. L’activité est développée, afin de mieux intégrer les déplacés, dans la logique et la philosophie de l’implantation du projet WBI, dans le 5 villages concernés par la phase 1. Les personnes déplacées profiteront ainsi du transfert des connaissances, sur la maintenance des ouvrages hydrauliques,  mais aussi en général, sur l’apprentissage de la gestion des ressources hydriques. A leur retour dans leurs villages, ils  seront capables de transférer positivement dans leurs villages, les connaissances acquises, pendant leur séjour en refuge,  grâce au projet WBI.  

 

1.3. Une nouvelle stratégie de formation a été  organisée avec la synergie SOFEBU-BTGRH, de former les bénéficiaires, à partir de leur village respectif, pour que toutes les couches de la population puissent bénéficier de la formation et être les auteurs directs de leur développement durable, mais aussi pour que les déplacés en profitent d’avantage, en évitant l’ignorance des uns et des autres, dans la maintenance et les responsabilités des couches de la communauté concernée par le projet WBI.

 

1.4. La formation est en cours dans les 5 villages sur les sites, afin de pouvoir mieux orienter les transferts de connaissances, à tous les bénéficiaires concernés par l’action WBI. Le rapport de fin de formation suivra aussitôt qu’on obtiendra les résultants dans les 5 villages prévus pour la phase 1 du projet WBI.

 

1.5. En même temps, les déblais des 5 sources d’eau souterraine sont en cours, sur les 5 sites prévus, à la recherche des émergences souterraines. Les fosses de protection sont aussi en cours de fouilles, en amont des bassins souterrains capables par la suite, de désorienter les eaux de ruissellement, charriant souvent des immondices et des sédiments qui infectent les bassins de captages souterrains.

 

 2. Education à l’hygiène et à l’assainissement

 

2.1. L’éducation à l’hygiène continue dans le 5 villages concernés par la phase 1, sous la responsabilité des CGE accompagnés par la brigade hydraulique du BTGRH, pour éviter les prochaines épidémies, dans les villages concernés, mais aussi pour que les  déplacés qui ne bénéficient d’aucun moyen spécifique propre, leur permettant de leur garantir un minimum l’hygiène corporel, puissent profiter des mesures de prévention, pendant leur séjour, compte tenu de la pauvreté des familles d’accueil, malgré leur volonté et conscience envers leurs voisins de Kaniola.

 

2.2. La mobilisation et la sensibilisation continuent, d’une façon positive, au sein de deux communautés. Ces activités donnent le courage à la population, de continuer l’action, pour transformer son environnement social pour un avenir meilleur, grâce au projet WBI, la toute première fois dans leur milieux respectifs. Tout le monde se mobilise et prend courage pour gagner le paris de l’eau potable, chacun avec sa pierre : homme, femme, enfant et vieillard, en direction du site  en aval du village, dans les bas fonds, sur des sentiers non encore gradués, nivelés et assainis, ceux-ci sont en cours de réalisation. « Une corvée de chaque matin et soir pour le développement durable grâce à l’eau source de vie »

 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Vincent MUDEKEREZA                                                        

 

Responsable administratif et financier

 

Mme  Julienne M’BASHIGE

 

Coordinatrice en fonction

 

Mme Marine M’MPUGA

Mme Consolate M’RUSAKULIRA                               

Mme Florence M’NAMUGONO

             

Animatrices

 

Ir. Pascal NTABIRUBA                                              

Hydrotechnicien et Chargé des projets BTGRH                   

 

Dr. Le Bon BARHWAMIRHE    

Président du C.A.  Coordinateur BTGRH 

 

En leur nom et des familles,

Merci de tout cœur

Amicalement,

Francine                                                  

Les commentaires sont fermés.