22/03/2011

Journée mondiale de l'eau, une action concrète en RDC

Eh oui ... nous sommes toujours là ...

silencieux sur le net, mais en pleine action ici et au Congo ...

En cette journée mondiale de l'Eau, nous venons vous faire un petit coucou, et vous dire quelques petites et grandes nouvelles de notre Programme "Eau source de vie, à Burhale".

 

panneau visibilité SOFEBU.JPG

Notre programme "Eau potable pour action de santé préventive à Burhale : captage et aménagement  de 72 sources, sensibilisation et formation à l'hygiène et la santé" 

 Lieu : villages du groupement de Burhale, Territoire et Zone de Santé de Walungu, Province du Sud Kivu, République Démocratique du CONGO

Voici où nous en sommes aujourd'hui : 

- Cofinancement Union Européenne : 2004-2005, 24 sources réalisées

- Projet Secours :

* sur fonds propres, grâce à vos dons : en 2007, 4 sources réalisées

* Cofinancement Organisation Internationale de la Francophonie avec Wallonie-Bruxelles International (WBI-appel projets 2008) : 2008/2009, 8 sources

- Cofinancement Fonds Elisabeth et Amélie géré par la Fondation Roi Baudouin : 2010, 8 sources

- Cofinancement WBI (appel 2009) : 2010/fin mars 2011, 12 sources

En tout, à ce jour, 56 sources procurent une eau potable et suffisante aux familles des villages avoisinnants.

En 2011, 10 autres sources seront captées et aménagées dans le même groupement, pour les familles encore dépourvues d'eau potable, grâce à un nouveau cofiancement WBI (appel 2010).

Les premières campagnes de sensibilisation ont commencé, les villageois apportent déjà des cailloux sur les sites, sur la tête, car les sources se situent le plus souvent dans les bas fonds, et le relief est montagneux et les sentiers non aménagés sont glissants en saison de pluie ..., les premiers travaux de défrichage ont débuté sous l'impulsion de SOFEBU et du BTGRH. Les 4 premières sources seront réalisées dès début avril 2011.

Tout cela est possible grâce aux subsides que nous avons obtenus auprès des organismes internationaux et belges, mais aussi, grâce à votre soutien. En effet, le plus souvent, nous devons apporter une quote-part, condition essentielle, pour que nous obtenions le subside et que le projet puisse se réaliser. Par exemple, pour les 10 dernières sources, nous devons trouver 4.425 EUR ...

En septembre 2010, j'ai eu la grande joie de retourner à Burhale et de voir tout le magnifique travail réalisé par nos partenaires congolais, avec les populations locales. J'ai aussi eu la grande satisfaction de rencontrer le Mwami à Bukavu, le chef de groupement de Burhale, les chefs de localité, l'administrateur du territoire de Walungu, le médecin chef de la zone de santé de Walungu, ... et beaucoup d'autres ... Tous nous ont dit leur être très satisfaits du travail réalisé et de son impact durable sur la santé des familles utilisatrices de l'eau. Ils apprécient le sérieux de SOFEBU, BTGRH et leur bonne collaboration avec les populations et les autorités locales. Ils encouragent SOS Layettes Solidarité & Développement et leurs généreux amis et soutiens (donc vous) à poursuivre le captage et l'aménagement de nouvelles sources dans le territoire de Walungu, et donc aussi dans le groupement de Walungu qui est voisin de celui de Burhale.

Tout le territoire souffre cruellement de l'eau non potable et de nombreuses maladies dues à l'eau menacent, comme le choléra.

congo.sept2010 121.jpg

Deux actions concrètes pour collaborer avec nous et les familles du Congo à la journée mondiale de l'eau :

Dès à présent, pour marquer votre soutien aux familles de Burhale, et marquer votre satisfaction à leur action, votez sur "cent mille blogs" pour notre blog de Burhale. Nous sommes actuellement en 3ème position de la liste, aidez-nous à y rester, cela nous permet d'être visible sur le net et donc de faire connaître notre action et qui sait ??? d'élargir notre champ de sympathisants.

http://www.centmilleblogs.com/blogs_top100.html

Vous trouverez aussi l'icone "lien" à droite de notre blog

 

 

20/07/2010

Projet Wallonie-Bruxelles International à Burhale, RDC

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD-KIVU

SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Cofinancement Wallonie-Bruxelles International (appel 2009)

SOS Layettes Solidarité & Développement, ONG Belge

 

Partenaires du Sud :

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE

SOFEBU

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES

BTGRH

 

Première Phase du Projet : captage et aménagement de 5 sources d’eau souterraine

1

Kashalalo

Marhale

319

319

319

1633

2271

2

Lukandage

Murdirhi

251

250

251

1346

1847

3

Rubuye

Luhoko

133

133

133

760

1026

4

Kiko II (pont)

Burhuza

204

201

204

157

1662

5

Muhono II

Karhundu

91

88

91

449

628

TOTAL BENEFICIAIRES 5  SOURCES

7.434

 

Rapport hebdomadaire N°2

Semaine du 11 Juillet 2010 au 17 Juillet 2010

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

1

Approvisionnement du matériel et des matériaux pour les 5 sites prévus par la 1 phase du projet WBI, dans les 5 villages  

Opération  continue

 

2

Concertation de la synergie SOFEBU-BTGRH avec les chefs des villages   concernés par la 1phase du projet WBI et lancement des travaux et de la formation des Comités de Gestion de l’Eau (1 CGE/source)

Opération  continue

3

Installation de la brigade hydraulique sur le terrain et implantation des ouvrages sur les 5 sites.

Opération   terminée

4

- Formation des bénéficiaires sur les objectifs du projet WBI et la maintenance des  ouvrages qui seront implantés, sous la responsabilité des CGE, dans les villages concernés par le projet WBI.

- Stratégie de la formation

  • 5 comités de gestions de l’eau sont implantés dans 5 villages, en raison de 4 personnes par source d’eau souterraine, soit un total de 20 responsables dans le CGE mixte en genre.
  • 2 personnes supplémentaires ont été formées dans les 5 villages, il s’agit des représentants (es) des déplacés qui ont fui les troubles des guerres dans le groupement de Kaniola, à la frontière du groupement de Burhale.

 

Déblais des 5 sources d’eau souterraine.

Opération en cours

 

 

 

 

 

Opération en cours

 

 

 

 

 

 

Opération continue

 

 

 

 

 

 

 

 

Opération en cours

5

- Mobilisation et sensibilisation des bénéficiaires sur l’éducation à l’hygiène dans leur environnement respectif.

 

- Transport des matériaux et matériel par la communauté, sur les sites concernés dans les bas fonds où sont implantés les ouvrages hydrauliques.

Opération  continue

 

Commentaire :

 

1.  Formation :

 

1.1 Le projet WBI démarre avec la formation au profit de deux communautés, dont l’une est autochtone et l’autre est déplacée suite aux troubles survenus dans le groupement de Kaniola, voisin de Burhale.

 

1.2. L’activité est développée, afin de mieux intégrer les déplacés, dans la logique et la philosophie de l’implantation du projet WBI, dans le 5 villages concernés par la phase 1. Les personnes déplacées profiteront ainsi du transfert des connaissances, sur la maintenance des ouvrages hydrauliques,  mais aussi en général, sur l’apprentissage de la gestion des ressources hydriques. A leur retour dans leurs villages, ils  seront capables de transférer positivement dans leurs villages, les connaissances acquises, pendant leur séjour en refuge,  grâce au projet WBI.  

 

1.3. Une nouvelle stratégie de formation a été  organisée avec la synergie SOFEBU-BTGRH, de former les bénéficiaires, à partir de leur village respectif, pour que toutes les couches de la population puissent bénéficier de la formation et être les auteurs directs de leur développement durable, mais aussi pour que les déplacés en profitent d’avantage, en évitant l’ignorance des uns et des autres, dans la maintenance et les responsabilités des couches de la communauté concernée par le projet WBI.

 

1.4. La formation est en cours dans les 5 villages sur les sites, afin de pouvoir mieux orienter les transferts de connaissances, à tous les bénéficiaires concernés par l’action WBI. Le rapport de fin de formation suivra aussitôt qu’on obtiendra les résultants dans les 5 villages prévus pour la phase 1 du projet WBI.

 

1.5. En même temps, les déblais des 5 sources d’eau souterraine sont en cours, sur les 5 sites prévus, à la recherche des émergences souterraines. Les fosses de protection sont aussi en cours de fouilles, en amont des bassins souterrains capables par la suite, de désorienter les eaux de ruissellement, charriant souvent des immondices et des sédiments qui infectent les bassins de captages souterrains.

 

 2. Education à l’hygiène et à l’assainissement

 

2.1. L’éducation à l’hygiène continue dans le 5 villages concernés par la phase 1, sous la responsabilité des CGE accompagnés par la brigade hydraulique du BTGRH, pour éviter les prochaines épidémies, dans les villages concernés, mais aussi pour que les  déplacés qui ne bénéficient d’aucun moyen spécifique propre, leur permettant de leur garantir un minimum l’hygiène corporel, puissent profiter des mesures de prévention, pendant leur séjour, compte tenu de la pauvreté des familles d’accueil, malgré leur volonté et conscience envers leurs voisins de Kaniola.

 

2.2. La mobilisation et la sensibilisation continuent, d’une façon positive, au sein de deux communautés. Ces activités donnent le courage à la population, de continuer l’action, pour transformer son environnement social pour un avenir meilleur, grâce au projet WBI, la toute première fois dans leur milieux respectifs. Tout le monde se mobilise et prend courage pour gagner le paris de l’eau potable, chacun avec sa pierre : homme, femme, enfant et vieillard, en direction du site  en aval du village, dans les bas fonds, sur des sentiers non encore gradués, nivelés et assainis, ceux-ci sont en cours de réalisation. « Une corvée de chaque matin et soir pour le développement durable grâce à l’eau source de vie »

 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Vincent MUDEKEREZA                                                        

 

Responsable administratif et financier

 

Mme  Julienne M’BASHIGE

 

Coordinatrice en fonction

 

Mme Marine M’MPUGA

Mme Consolate M’RUSAKULIRA                               

Mme Florence M’NAMUGONO

             

Animatrices

 

Ir. Pascal NTABIRUBA                                              

Hydrotechnicien et Chargé des projets BTGRH                   

 

Dr. Le Bon BARHWAMIRHE    

Président du C.A.  Coordinateur BTGRH 

 

En leur nom et des familles,

Merci de tout cœur

Amicalement,

Francine                                                  

16/07/2010

Coopération Belgo-Congolaise, 5 nouvelles sources potables à Burhale

 

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD-KIVU

SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Cofinancement Wallonie-Bruxelles International (appel 2009)

SOS Layettes Solidarité & Développement, ONG Belge

 

Partenaires du Sud :

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE

SOFEBU

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES

BTGRH

 

Première Phase du Projet : captage et aménagement de 5 sources d’eau souterraine

1

Kashalalo

Marhale

319

319

319

1633

2271

2

Lukandage

Murdirhi

251

250

251

1346

1847

3

Rubuye

Luhoko

133

133

133

760

1026

4

Kiko II (pont)

Burhuza

204

201

204

157

1662

5

Muhono II

Karhundu

91

88

91

449

628

TOTAL BENEFICIAIRES 5  SOURCES

7.434

 

Rapport hebdomadaire N°1

Semaine du 4 Juillet 2010 au 10 Juillet 2010

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

1

Approvisionnement du matériel et des matériaux sur les 5 sites prévus,

 pour la 1ère phase du projet WBI,

dans les villages de Marhale, Mudirhi, Luhoko, Burhuza et Karhundu 

Opération  en cours

 

2

Concertation de la synergie SOFEBU-BTGRH avec les chefs des villages concernés par la 1ère phase du projet, lancement des travaux et

de la formation des 5 Comités de Gestion de l’Eau (CGE)

Opération  en cours

3

Installation de la brigade hydraulique BTGRH sur le terrain et implantation des ouvrages sur les 5 sites

Opération   en cours

4

Identification des déplacés qui avaient fuit les troubles des guerres à Kaniola, frontalier avec certains villages de Burhale

 

Stratégie de prévention, pour empêcher la propagation du choléra,

 dans les villages d’intervention

Opération   continue

 

5

Mobilisation et sensibilisation

des bénéficiaires, à l’éducation et à l’hygiène, dans leur environnement respectif

 

Transport du matériel et des  matériaux par la communauté sur les sites concernés dans les bas fonds,

où sont implantés les ouvrages hydrauliques

Opération  continue

 

Commentaire :

 

1. Technique

 

1.1 Le projet WBI a officiellement démarré, par un séminaire de formation, sur l’éducation à l’hygiène et la maintenance des ouvrages hydrauliques en cours d’implantation, dans les différents villages concernés par la phase 1 du projet, cofinancé par Wallonie-Bruxelles International.

 

1.2. Les implantations des ouvrages sont sous la supervision technique de l’ingénieur hydro technicien BTGRH, permanent sur le terrain avec toute la brigade hydraulique, afin d’orienter le projet dans les normes exigées, mais aussi pour assurer la pérennisation des ouvrages à installer.

 

 2. Education a l’hygiène et a l’assainissement

 

2.1. Le projet Wallonie-Bruxelles International vient d’être accueilli dans nos villages. Ce projet fait la fierté  de la coopération Belgo-Congolaise, au moment du Cinquantenaire de l’Indépendance de notre nation, grâce au soutien que nous amène  Wallonie-Bruxelles International. Cette coopération fait partie intégrante du Développement durable dans nos villages respectifs,  en assurant aux villageois concernés  « l’eau potable de manière durable ».

  

2.2. Une session de formation est en cours de préparation, à l’avantage de deux communautés mixtes, dont l’une a accueilli l’autre, déplacée suite aux troubles des guerres dans le groupement de Kaniola, voisin de celui de Burhale. Le Cofinancement de Wallonie-Bruxelles International permet d’unir les deux communautés, à partir d’une session de formation dispensée par la synergie SOFEBU-BTGRH, avec la suite logique des travaux de captages, aménagement et assainissement des sentiers, de 5 sources d’eau souterraine, pour éviter aux deux communautés, les maladies d’origine hydrique, dont elles souvent été victimes par manque d’information et de formation fiable.

 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Vincent MUDEKEREZA                                                        

 

Responsable administratif et financier

 

Mme Marine M’MPUGA

 

Coordinatrice en fonction

 

Mme  Julilenne M’BASHIGE

Mme Consolate M’RUSAKULIRA                               

Mme Florence M’NAMUGONO

              

Animatrices

 

Ir. Pascal NTABIRUBA                                              

Hydrotechnicien et Chargé des projets BTGRH                   

 

Dr. Le Bon BARHWAMIRHE    

Président du C.A.  Coordinateur BTGRH 

 

En leur nom et des familles,

Merci de tout cœur

Amicalement,

Francine                                                  

06/07/2010

5 nouvelles sources de vie à Burhale

Chers amis de Burhale et du Congo,

 Bonjour !

 

C'est dès demain mardi 6 Juillet 2010 que seront effectivement lancés les travaux de captage et d'aménagement des cinq premières sources du projet Wallonie-Bruxelles International. Et le samedi 10 juillet 2010, vous sera envoyé le premier rapport hebdomadaire.

 

Sur le terrain, tout est calme. Nous avons fêté le cinquantenaire de notre indépendance dans la liesse. Oui, votre pays la Belgique reste marqué en lettres d'or dans la mémoire de bon nombre de congolais en général et de tous les membres de SOFEBU et de la population de Burhale, en particulier, grâce à cette dynamique de développement qui y est soutenue inlassablement par SOS Layettes Solidarité et Développement de 1994 à nos jours ! Puisse Dieu vous en donner toujours la force, les moyens et faire toujours croître en vous cet esprit de don de soi pour les autres en besoin!

 

Vous avez le bonjour de toutes les mamans SOFEBU qui grâce à vous croient en un avenir meilleur pour leurs enfants.

 

Avec nos meilleures amitiés.

 

Pour SOFEBU

Mme Marine M'MPUGA, Coordinatrice en fonction

 

Vincent Mudekereza, Responsable Administratif et Financier

 

Pour le BTGRH

Ir Pascal Ntabiruba, Chargé de projets et Conducteur des travaux

 

02/04/2010

De beaux cocognes pour Burhale


dyn005_small150_150_101_jpeg_2574527_f2b5325ceeb26cf811b7d2d7e36cc2f4

Depuis notre dernier message le 2 juin 2009, nous sommes très heureux de reprendre contact avec vous, en ce temps de Pâques, symbole de renouveau et d'espérance.

Tout d'abord, nous vous remercions de tout coeur, de ne pas nous avoir oubliés, malgré ce long silence sur notre blog de Burhale.

Sourire 128.404 visites sur notre blog

Rigolant 592 vôtes sur "cent mille blogs" pour notre blog

Clin d'oeil 110 soutiens sur le "moteur de recherche solidaire VeoSearch" et 163,29 EUR récoltés jusqu'à ce jour depuis avril 2008, grâce à vos recherches sur ce moteur de recherche

Sourire Commission Européenne : 24 sources cofinancées et réalisées en 2004 - 2005

Sourire Organisation Internationale de la Francophonie, en collaboration avec Wallonnie- Bruxelles International : 12 sources cofinancées et réalisées de 2007 à 2009.

Ces 36 sources sont toujours bien entretenues par les comités de gestion de l'eau, avec les usagers de l'eau et la supervision de SOFEBU et BTGRH. Les bienfaits sur la santé et le moral des familles de Burhale est magnifique, comme le certifient les statistiques du Centre de Santé de Burhale et les familles elles-mêmes.

En 2010, de nouveaux villages vont bénéficier aussi de l'eau potable, grâce à la Fondation Roi Baudouin et Wallonie-Bruxelles International.

Sourire  Fondation Roi Baudouin "Fonds Elisabeth et Amélie" : 8 sources seront financées en 2010.

2 sources sont terminées et 2 autres sont en voie de réalisation.

Sourire  Wallonie-Bruxelles International : 12 autres sources seront cofinancées, également en 2010. Le captage et l'aménagement des premières sources commenceront dans la première moitié de cette année.

Bientôt, nous éditerons régulièrement les rapports hebdomataires de nos partenaires Congolais.

En cette année du 50ème anniversaire de l'indépendance du Congo, c'est avec joie que nous vous faisons part de ces bonnes nouvelles, comme un partenariat solidaire entre les familles et les organisations de la Belgique, l'Europe et le Congo.

Comme le disent nos amis congolais :

"que vive longtemps la Belgique,

que vive longtemps l'Europe,

que vive longtemps la République Démocratique du Congo",

N'est-ce pas de magnifiques cocognes pour les mamans et les enfants de Burhale ?

Merci de tout coeur à vous tous qui rendez cela possible

et à bientôt sur les blogs, avec les familles de Burhale,

Pour nos amis du Congo,

Pour le Congo,

Amicalement,

et encore de bonnes fêtes de Pâques en Belgique, en Europe, en RDC, et dans le monde.

Easter Comments and Graphics for MySpace, Tagged, Facebook

Francine

 

Tout cela nous montre votre intérêt envers les populations de Burhale. C'est pour nous tous un vrai signe d'encouragement, en vue du développement du Groupement de Burhale (40.000 personnes), en solidarité avec les Femmes de Burhale et les habitants du Congo.

 

http://www.veosearch.com/fr/association/sos-layettes-solidarite-developpement_347

 

 

 http://www.centmilleblogs.com/blogs_top100.html

02/06/2009

Femme d'Afrique Photos (4)

Source Kahonga - Parrainage Lucia Karikese, femme d'Afrique

Complémentairement à notre message du 30 Mars 2009, nos partenaires congolais sont heureux de vous montrer ces deux photos, prises également à la source Kahonga.

Karikese.1

Karikese.2

En leur nom et au nom des familles bénéficiaires, Merci de tout coeur.

 

Amicalement,

Francine

19/05/2009

Chose promise chose faite ... Sources de vie (7)

dyn006_original_640_432_jpeg_2574527_a1b5a0044c73969592ef302f855a478c

« Chose promise chose faite »

 

« Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. »

« A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU »

a parlé le chef de groupement de Burhale à sa communauté, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau.

 Semaine du 11 Mai au 16 Mai 2009,

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 7 -)

Notre belle histoire continue ...

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Formation des 4 comités de gestion de l’eau qui doivent assurer la maintenance des ouvrages hydrauliques installés dans les villages : Nyakakoba, Murhaza et Mwzgerhera.

Module de formation :

-Hygiène et assainissement.

-Santé et le développement communautaire.

-Technique de diagnostic d’une source d’eau souterraine  et sa réparation au niveau du bassin souterrain.

-Gestion des ressources Hydriques en milieu rural.

Participants

24 personnes ont été sélectionnées qui constituent les 4 comités de gestion de l’eau localisés dans les 3 villages cités ci-dessus.

Durée de la formation

La formation a duré 3 jours ouvrables, du mercredi 13 au 15 mai 2009.

Opération  achevée à 100%

02

Remise officielle des ouvrages aux autorités politico administratives .

Opération  terminée

03

Repli partiel du rayon d’action avec les équipes techniques.

Opération  terminée

Commentaire : 

Technique

1.1. Le  projet   OIF / SOS-LAYETTES S&D vient d’arriver à terme, avec un bon résultat attendu, grâce à la participation active de tous les acteurs impliqués dans la réalisation de cette première subvention de l’OIF, dans le groupement de Burhale. La mise en œuvre du projet  vient d’être clôturée par la session de formation des 4 comités de gestion de l’eau restant pour la phase 2 du projet OIF, une formation profitant aux 24 personnes qui désormais rejoignent la grande liste d’autres comités de gestion de l’eau formés et suivis depuis l’an 1999. 

1.2. Nous sommes contents des résultats socio techniques atteints, malgré tous les problèmes rencontrés, avant et pendant la réalisation de ce projet, face aux différentes adaptations orientées pour résoudre la qualité et la quantité de l’eau potable, au niveau des bénéficiaires concernés par l’action. La réaction de toutes les nappes rencontrées sont dans les normes de la durée de l’observation du premier cycle humide, bientôt, nous entrons dans le deuxième cycle qui est chaud,  nous permettant ainsi de tracer un graphique, déterminant le comportement complet de la nappe phréatique et la stabilité de la zone d’alimentation.     

 2. Animation autour de l’action

2.1. « Chose promise chose faite », parole du chef de groupement, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau présents dans la salle au niveau de la paroisse catholique. « Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. » « A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU » a parlé le chef de groupement à sa communauté dans la salle.   

2.2. « Je remercie vivement l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement SOS LS&D présentes dans nos milieux, à travers l’association SOFEBU-BTGRH, nos amis ici  que j’ai cité, ne cessent d’élargir les démarches, pour transformer notre groupement et le rendre plus habitable,  après les longues et terribles événements des conflits et des guerres qui ont retardé notre croissance socio-économique, et  fait disparaître toutes les infrastructures  à tous les niveaux, c’est le cas concret de notre adduction gravitaire d’eau potable de  27 km « l’espoir de la promotion de l’habitant dans notre groupement ». « J’ai la foi ! Que nos amis belges ont observé l’écoulement des larmes sur nos visages !!! » a dit le chef de groupement dans son allocution pendant la formation.

2.3. Ainsi, la formation s’est poursuivie, avec plusieurs réactions des participants (es), dont toutes les questions étaient orientées sur les phénomènes hydrogéologiques qu’on a pu rencontrer, au niveau de certains points d’eau qui manifestaient un tarissement partiel et injustifié, faute de formation et d’information socio scientifique, au niveau des bénéficiaires concernés. En revanche, chaque participant est sorti de la salle en étant satisfait (e), grâce aux transferts des connaissances acquises par le département technique du BTGRH chargé de la formation. 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

et amicalement vôtre,

Francine