20/11/2012

Kivu : la source Kashalalo, groupement de Burhale, territoire de Walungu

L'ASBL "Amitiés Belgique Bukavu" de Braine-l'Alleud, Belgique,

a parrainé la Source Kashalalo

Localisation :

Pays : RDCONGO

Province : Sud-Kivu (capitale : Bukavu)

Territoire : Walungu (40ène Kms de Bukavu)

Groupement : Burhale

Village : Marhale - environ 2.300 habitants (319 familles) dont 1.633 enfants et 319 femmes

Projet :

Eau potable pour action de santé préventive à Burhale - Captage et aménagement de 12 sources d'eau souterraine

Cofinancement de Wallonie-Bruxelles International (appel 2009)

ONG belge : SOS Layettes Solidarité & Développement (SOS LS&D)

ONGs congolaises : Solidarité des Femmes de Burhale (SOFEBU) et le Bureau Technique pour la Gestion des Ressources Hydriques de Bukavu (BTGRH)

La Source Kashalalo dispense maintenant une eau saine et est correctement entretenue par le Comité de Gestion de l'Eau avec les familles bénéficiaires de l'eau.

Ci-dessous quelques photos reçues de nos partenaires qui montrent ce qui existe réellement, au grand bonheur des familles qui manquaient cruellement de l'eau saine accessible pour tous par des chemins bien aménagés.

SAM_0509.jpg SAM_0512.jpg

SAM_0513.jpg SAM_0511.jpg

SAM_0504.jpg SAM_0518.jpg

La Source en cours d'aménagement - Visite SOS LS&D Septembre 2010

WBI.09.Kashalalo.3.P1000291.jpg WBI.09.Kashalalo.4.P1000292.jpg

Un immense MERCI aux généreux donateurs qui ont permis cette réalisation,

Eau Source de Vie

"MAJI NI MAISHA" - "L'EAU C'EST LA VIE"

 

Avec l'espoir de jours meilleurs dans la PAIX pour le Congo et particulièrement le Kivu, de nouveau dans les souffrances de la guerre.

Bonne soirée et en union de pensée avec les familles du Kivu.

Amicalement sur le net,

Francine

 

 

 

 

 

 

03/02/2012

Elisabeth et Amélie Burhale

 

FEA.2011.2 ENFANTS.jpg

Fonds Elisabeth et Amélie

 

"Une gestion de l'eau équitable et durable dans les pays du Sud"

 

géré par la Fondation Roi Baudouin

 

"Agir ensemble pour une société meilleure" 

http://www.kbs-frb.be/supportedproject.aspx?id=284434

 

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU

SYNERGIE SOFEBU – BTGRH

SOLIDARITÉ DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU)

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES  HYDRIQUES (BTGRH)

 

Projet : « Eau potable pour action de santé préventive à Burhale, extension au groupement voisin de Walungu : captage et aménagement de 7 sources d’eau souterraine, Territoire et Zone de Walungu, Sud-Kivu, République Démocratique du Congo ».

 

Projet cofinancé avec le « Fonds Elisabeth et Amélie géré par la Fondation Roi Baudouin »

ONG Belge : SOS Layettes Solidarité & Développement (SOS LS&D)

 

 

PHASE 1

 

Rapport hebdomadaire N° 5 : Semaine du 12 au 19 Octobre 2011

 

Sources KABISE et MANYOGOLE

Groupement de Burhale

 

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels pour les  sites 1 et 2 prévus pour la phase 1 du projet FEA 1ère phase, offre d’appel 2011.

Opération  en cours

02

Formation :

-                 La formation théorique est achevée pour les 2 premières sources d’eau souterraine de la phase 1 projet FEA.

-                 La formation des fontainiers sur le plan pratique continue, elle sera achevée après le repli de la brigade hydraulique sur les sites.

 

Opération terminée

 

 

Opération en cours

03

Enquête sur les bilans hydriques dans les ménages concernés par la phase 1 du projet FEA.

Opération en cours

04

- Coulage des 2 dalles en béton armé pour les couvertures des dispositifs de contrôle des émergences souterraines des 2 premières sources d’eau souterraine.

 

- Gabionnage en aval des aires de puisage pour stabiliser les talus qui présentaient des glissements, suite aux fortes précipitations.

Opération  terminée

 

 

 

 

0pération en cours

 

 

05

Elévation des super structures pour les 2 premières sources d’eau souterraine du projet FEA phase 1.

Opération en cours

06

Mobilisation des bénéficiaires par les Comités de Gestion de l’Eau CGE pour protéger les zones alimentaires par la culture des tripsacum et la pelouse.

Opération continue

 

Commentaires :

 

1.                  Technique

 

Techniquement le projet FEA phase 2 a très bien avancé pour les deux dernières semaines, malgré les fortes précipitations, les superstructures sont construites, les élévations des murs constituant les aires de puisage sont à 75 %, ainsi que les constructions des marches et contre marches.

 

Les  dispositifs pour les contrôles des émergences souterraines sont installés avec toute la finition, les 2 dalles en béton armé constituant la fermeture et l’ouverture de ces 2 dispositifs de contrôle des émergences souterraines sont coulées, il ne reste que la pose des dalles au-dessus des dispositifs, bien entendu, après quelques jours de la courbe des prises du béton.

 

Les aménagements des sentiers menant aux aires de puisage continuent, ainsi que l’assainissement général des zones alimentaires, c’est un travail pas du tout facile, en ce moment où la pluie est abondante dans la zone d’intervention, néanmoins, on y va très bien avec de bons résultats socio techniques.

 

2.                  Mobilisation, Sensibilisation sur l’Apport local et l’Education à l’hygiène.

 

Tous les bénéficiaires sont contents et contentes des résultats socio techniques observés sur les 2 sites, la mobilisation est élevée à un bon pourcentage, la sensibilisation sur l’hygiène continue grâce aux différents résultats de la formation acquise, avant et pendant la mise en œuvre. Nous pensons que nous sommes vers le droit chemin pour un bon changement de la prise de conscience et du comportement relatifs aux objectifs et résultats attendus du projet, pour cette phase 1 en cours.

3.                  Difficultés rencontrées

La seule difficulté aujourd’hui est le manque des outils d’intervention sur les sites, les outils sont vétustes, les qualités des outils ne nous rendent plus suffisamment le service attendu ! Le déplacement devient aussi archaïque fadu mauvais état de la camionnette qui sert le projet.

4.                  Actualité hebdo dans la ville de Bukavu

La semaine à Bukavu s’est clôturée par une déception de la non arrivée du Chef de l’Etat Mr KABILA Joseph, pourtant le mémo était bien préparé pour lui, donc un refoulement du peuple contre l’installation une fois de plus des armées rwandaises à l’intérieur de notre territoire, que le peuple considère et déclare, je cite : « Une autre forme d’occupation » affichent les tracts sur certains coins stratégiques de la ville de Bukavu et aux environs. A suivre ...

Pour la synergie SOFEBU-BTGRH

 

Comité de Coordination de SOFEBU :

Julienne M’ BASHIGE, coordinatrice en Fonction  

Florence M’NAMUGONGO, animatrice

Marine M’PUNGA, animatrice

Vincent MUDEKEREZA

Responsable administratif et financier

 

BTGRH :

Pascal KASINDE                                            

Coordonnateur Technique BTGRH                             

Dr. le bon BARHWAMIRHE                                                                                              Coordinateur et président du CA                  

 

02/02/2012

Elisabeth et Amélie Burhale

 

FEA.2011.2 ENFANTS.jpg

Fonds Elisabeth et Amélie

 

"Une gestion de l'eau équitable et durable dans les pays du Sud"

 

géré par la Fondation Roi Baudouin

 

"Agir ensemble pour une société meilleure" 

 

http://www.kbs-frb.be/supportedproject.aspx?id=284434

 

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU

SYNERGIE SOFEBU – BTGRH

SOLIDARITÉ DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU)

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES  HYDRIQUES (BTGRH)

 

Projet : « Eau potable pour action de santé préventive à Burhale, extension au groupement voisin de Walungu : captage et aménagement de 7 sources d’eau souterraine, Territoire et Zone de Walungu, Sud-Kivu, République Démocratique du Congo ».

 

Projet cofinancé avec le « Fonds Elisabeth et Amélie géré par la Fondation Roi Baudouin »

ONG Belge : SOS Layettes Solidarité & Développement (SOS LS&D)

 

 

PHASE 1

 

Rapport hebdomadaire N°4 : Semaine du 29 Septembre au 12 Octobre 2011

 

Sources KABISE et MANYOGOLE

Groupement de Burhale

 

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUENT

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels pour les  sites 1 et 2 prévus pour la phase 1 du projet FEA 1ère phase, offre d’appel 2011.

Opération  en cours

02

Formation :

  • Module 3 et 4 dispensés pour 16 personnes :

-          « Technique de communication dans un projet de développement en milieu rural » projet FEA phase 1

-    Prévention de bilans hydriques dans  

      les ménages.

Opération terminée

 

03

Rétablissement des traversées des eaux de ruissellement en forte vitesse dans les fossés de protection installés en amont des bassins souterrains.

Opération terminée

04

-        - Construction des chambres de contrôle des émergences souterraines bien installées au- dessus des masses filtrantes des 2 captages souterrains pour la phase 1 du projet FEA.

- Chapes des masses filtrantes au mortier de ciment.

Opération  terminée

 

 

 

0pération terminée

05

- Empierrements, préparations des armatures et coulages des dalles d’assise, comme base des aires de puisage pour les 2 sources d’eau souterraine de la phase 1 du projet FEA

- Elévation des super structures pour les 2 premières sources d’eau souterraine du projet FEA phase 1.

Opération terminée

 

 

 

Opération en cours

06

- Mobilisation des bénéficiaires par les CGE pour protéger les zones alimentaires contre les eaux de ruissellement qui attaquent les bassins souterrains

- Sensibilisation et Mobilisation de la communauté et des autorités locales à l’attente de Mme Charlotte Maisin, journaliste indépendante Belge, qui est venue voir l’implantation du projet FEA-FRB sur les différents sites, mais aussi évaluer le % de pérennisation du projet FEA face aux bénéficiaires.

Opération continue

 

 

 

Opération en cours

 

Commentaires :

 

1.                  Technique

 

La construction des aires de puisage pour les 2 sources d’eau souterraine sont en cours, bien que nous ayons connu un débordement des eaux de ruissellement, venant de partout, qui ont surplombé les fossés de protection en direction des bassins souterrains pour les 2 premières sources d’eau souterraine de la phase 1 du projet FEA.

Cette opération bien que délicate, les équipes avec les bénéficiaires se sont mis ensemble pour contourner les difficultés observées, afin de permettre la bonne continuité de l’action sur les 2 sites concernés par le projet FEA phase 1.

 

Les deux dalles d’assise en béton armé sont coulées, ce qui donne une bonne vision sur le plan technique, d’achever les 2 premières sources d’eau souterraine prévues pour la phase 1 du projet FEA, dont les résultats sont bien attendus par les bénéficiaires au niveau de ces 2 sites.

 

Les constructions des super structures sont en cours, bien que la pluie menace la zone d’intervention, sans doute les sites sont bien protégés, ainsi que tous les problèmes géophysiques qui pourraient  être à l’origine d’entraver les activités sont bien étudiés, et éventuellement de meilleures solutions techniques envisagées.

 

2.                  Mobilisation, Sensibilisation sur l’Apport local et l’Education à l’hygiène.

Nous observons, tout marche bien sur le terrain, grâce au courage de tous les acteurs concernés par le projet FEA phase 1, la mobilisation et la sensibilisation sont totales, bien que la pluie soit abondante, pendant que les outils d’intervention sont devenus mois nombreux, et la qualité n’est plus bonne, certains sont déjà vétustes, donc à tout moment, il faut passer à une réparation des outils, ce qui ralentit un peu l’exécution sur les sites.

Sur le terrain, la semaine du 14 octobre 2011, nous avons reçu sur les sites du projet FEA le passage de Madame Charlotte Maisin, journaliste indépendante Belge, qui est venue voir les différents sites d’implantation du projet FEA, ainsi que les Comités de Gestion de l’eau CGE et les autorités locales.  Charlotte Maisin a organisé des interview avec les bénéficiaires sur la qualité de l’eau par rapport à l’ancien temps, donc avant l’implantation, pendant et après, pour avoir une idée générale sur la pérennisation du projet FEA dans les villages concernés. Le rapport de Madame Charlotte Maisin vous fera une suite logique dans l’ensemble. Nous espérons que vous avez pu réceptionner les images de cette mission envoyées en PJ dans la boite mail de SOS Layettes Solidarité &Développement.

3.                  Difficultés rencontrées

La seule difficulté aujourd’hui est le manque des outils d’intervention sur les sites, les outils sont  vétustes, les qualités des outils ne nous rendent plus suffisamment le service attendu ! Le déplacement devient aussi archaïque faute du mauvais état de la camionnette qui sert le projet.  « Nous soufrons».

4.                  Actualité hebdo dans la ville de Bukavu

La semaine a été clôturée par le passage de la première Dame du pays, donc Mme KABILA Olive Lembe, qui a organisé son voyage à l’Est de la République sans succès ! Moins de 350 personnes sont venues l’accueillir, dont la plus part étaient les membres de son parti PPRD et les policiers. «A suivre donc….. ».

Pour la synergie SOFEBU-BTGRH

 

Comité de Coordination de SOFEBU :

Julienne M’ BASHIGE, coordinatrice en Fonction  

Florence M’NAMUGONGO, animatrice

Marine M’PUNGA, animatrice

Vincent MUDEKEREZA

Responsable administratif et financier

 

BTGRH :

Pascal KASINDE                                            

Coordonnateur Technique BTGRH                             

Dr. le bon BARHWAMIRHE                                                                                            Coordinateur et président du CA                  

           

 

31/01/2012

Elisabeth et Amélie Burhale

 

FEA.2011.2 ENFANTS.jpg

Fonds Elisabeth et Amélie

 

"Une gestion de l'eau équitable et durable dans les pays du Sud"

 

géré par la Fondation Roi Baudouin

 

"Agir ensemble pour une société meilleure" 

http://www.kbs-frb.be/supportedproject.aspx?id=284434

 

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU

SYNERGIE SOFEBU – BTGRH

SOLIDARITÉ DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU)

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES  HYDRIQUES (BTGRH)

 

Projet : « Eau potable pour action de santé préventive à Burhale, extension au groupement voisin de Walungu : captage et aménagement de 7 sources d’eau souterraine, Territoire et Zone de Walungu, Sud-Kivu, République Démocratique du Congo ».

 

Projet cofinancé avec le « Fonds Elisabeth et Amélie géré par la Fondation Roi Baudouin »

ONG Belge : SOS Layettes Solidarité & Développement (SOS LS&D)

 

 

PHASE 1

 

Rapport hebdomadaire N° 6 : Semaine du 20 au 26 Octobre 2011

 

Sources KABISE et MANYOGOLE

Groupement de Burhale

 

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels pour les  sites 1 et 2 prévus pour la phase 1 du projet FEA 1ère phase, offre d’appel 2011.

Opération  terminée

02

Formation :

-Module : la santé et le développement communautaire.

- Présentation de la boite à image et son explication auprès des 2 Comités de Gestions de l’eau CGE.

 

 

Opération terminée

 

 

03

Enquête sur les bilans hydriques dans les ménages concernés par la phase 1 du projet FEA.

Opération en cours

04

- Pose des 2 dalles de couverture des 2 dispositifs de contrôle des émergences souterraine, installés au-dessus des masses filtrantes.

- Gabionnages en aval des 2 aires de puisage pour stabiliser les talus.

Opération  terminée

 

 

0pération terminée

 

05

Elévation des murs constituant les 2 superstructures des aires de puisage,  finissage des ouvrages entiers

 

Aménagement et assainissement des sentiers et des escaliers authentiques menant aux 2 points d’eau.

 

Assainissement général de la zone alimentaire des 2 sites.

 

Chloration des 2 bassins souterrains pour ramener totalement l’eau à sa potabilité.

 

Prélèvement de l’eau pour les dernières Analyses physiques et chimiques.

Opération terminée

 

 

 

Opération en cours

 

 

 

Opération en cours

 

 

Opération terminée

 

 

Analyse en cours

06

Installation provisoire des Comités de Gestion de l’Eau CGE pour la maintenance des 2 ouvrages installés pour la  pérennisation.

Observation du suivi en cours par SOFEBU et BTGRH

 

Commentaires :

 

1.                  Technique

 

Les deux ouvrages de la phase 1 du projet FEA sont achevés, tous les phénomènes géophysiques et hydrogéologiques rencontrés ont été défiés, les zones  alimentaires sont bien stabilisées, toutes les formations y afférentes ont été dispensées, et il ne reste que  les travaux d’assainissement général des zones alimentaires.

 

Les deux bassins souterrains sont chlorés pour désorienter les résistances de certaines particules non visibles, et éventuellement,  garder correctement les bassins souterrains dans sa potabilité.

 

Les dernières analyses sont en cours, qui nous permettront d’établir le rapport final de la qualité de l’eau, et par la suite, nous guideront à faire le suivi des courbes épidémiologiques : avant, pendant et après, pour mesurer l’impact socio sanitaire et économique, au niveau des ménages, résultats qui seront suivis par les catégorisations sociales dans les villages concernés par la phase 1 du projet FEA cofinancement 2011.

 

Les aménagements des sentiers continuent en escaliers …... un travail sous contrôle des Comités de Gestion de l’Eau CGE par le suivi du BTGRH et de SOFEBU, à l’attente de la phase 2 du projet FEA pour stabiliser l’engouement des bénéficiaires qui attendent il y a plusieurs temps dans leurs villages respectifs.

 

 

2.                  Mobilisation, Sensibilisation sur l’Apport local et l’Education à l’hygiène.

 

Les travaux techniques sont achevés, il reste la sensibilisation sur l’hygiène et l’assainissement, une activité qui est continuelle en faveur des bénéficiaires, mais aussi plus quotidienne, pour graver mieux les résultats de la formation dans les consciences et amener un changement plus responsable des bénéficiaires au niveau de leurs villages respectifs.

 

Pendant les séances de formation, une enseignante a dit : « tous nos dirigeants nous avaient fuis, il y a plus de 20 ans avec des promesses non respectées, Oh, ils vont venir nous aménager nos sources d’eau souterraine !!! D’abord ils nous ignorés, ensuite ils se sont moqués de nous, puis ils nous combattent,  etc… Mais voila, par la suite, nous gagnons notre pari de l’eau potable, grâce aux amis de SOS Layettes Solidarité & Développement avec le financement Fonds Elisabeth et Amélie qui nous aiment bien à travers SOFEBU et BTGRH que je salue pour leur courage exceptionnel parmi tous les autres », a dit l’enseignante VUMILIA M’ Mudekereza en pleine séance de formation.

3.                  Difficultés rencontrées

Notre fameuse camionnette a eu les pannes en cours de route sur le terrain sous la pluie abondante, vers 18h 27’ jusqu’à 20h sans  solution, nous l’avons fait garder par les policiers, moyennant une prime au matin, à l’attente du dépannage tout au long de la journée. 

4. Actualité hebdo dans la ville de Bukavu

Début des campagnes en RDC, particulièrement à l’Est de la République, nous observons beaucoup d’affiches imagées par les figures des candidats aux proches élections présidentielles, d’ici un mois. La population de l’Est est réservée à l’égard de la candidature du président sortant et son gouvernement, « bien qu’il aie organisé  l’entrée massive des engins, soit disant, ils viennent pour commencer les travaux des routes !!! ». La population doute fort, elle se demande, « pourquoi ce n’est qu’aux dernières minutes de fin de mandat de Monsieur Joseph KABILA, qu’on peut venir nous flatter avec des engins qui défilent dans toute la ville? » « On ne le vote pas ! », déclare une femme qui vendait des fruits d’avocatiers sur la route ! La femme continue son allocution en disant : « analphabètes que nous sommes, ici sur la route, mais on est pas ‘’aveugles’’ ».

Vers FIZI,  la guerre des troupes du colonel YAKUTUMBA continue avec les troupes gouvernementales, le colonel accuse Monsieur Joseph KABILA d’avoir infiltré les troupes rwandaises criminelles à l’Est de la république pour l’aider à tricher lors des prochaines élections présidentielles, mais aussi « d’imposer une autre forme de l’occupation de l’Est par les troupes rwandaises », déclare le colonel YAKUTUMBA dans son interview.  A suivre.         

Pour la synergie SOFEBU-BTGRH

 

Comité de Coordination de SOFEBU :

Julienne M’ BASHIGE, coordinatrice en Fonction  

Florence M’NAMUGONGO, animatrice

Marine M’PUNGA, animatrice

Vincent MUDEKEREZA

Responsable administratif et financier

 

BTGRH :

Pascal KASINDE                                            

Coordonnateur Technique BTGRH                             

Dr. le bon BARHWAMIRHE                                                                                            Coordinateur et président du CA                  

 

22/03/2011

Journée mondiale de l'eau, une action concrète en RDC

Eh oui ... nous sommes toujours là ...

silencieux sur le net, mais en pleine action ici et au Congo ...

En cette journée mondiale de l'Eau, nous venons vous faire un petit coucou, et vous dire quelques petites et grandes nouvelles de notre Programme "Eau source de vie, à Burhale".

 

panneau visibilité SOFEBU.JPG

Notre programme "Eau potable pour action de santé préventive à Burhale : captage et aménagement  de 72 sources, sensibilisation et formation à l'hygiène et la santé" 

 Lieu : villages du groupement de Burhale, Territoire et Zone de Santé de Walungu, Province du Sud Kivu, République Démocratique du CONGO

Voici où nous en sommes aujourd'hui : 

- Cofinancement Union Européenne : 2004-2005, 24 sources réalisées

- Projet Secours :

* sur fonds propres, grâce à vos dons : en 2007, 4 sources réalisées

* Cofinancement Organisation Internationale de la Francophonie avec Wallonie-Bruxelles International (WBI-appel projets 2008) : 2008/2009, 8 sources

- Cofinancement Fonds Elisabeth et Amélie géré par la Fondation Roi Baudouin : 2010, 8 sources

- Cofinancement WBI (appel 2009) : 2010/fin mars 2011, 12 sources

En tout, à ce jour, 56 sources procurent une eau potable et suffisante aux familles des villages avoisinnants.

En 2011, 10 autres sources seront captées et aménagées dans le même groupement, pour les familles encore dépourvues d'eau potable, grâce à un nouveau cofiancement WBI (appel 2010).

Les premières campagnes de sensibilisation ont commencé, les villageois apportent déjà des cailloux sur les sites, sur la tête, car les sources se situent le plus souvent dans les bas fonds, et le relief est montagneux et les sentiers non aménagés sont glissants en saison de pluie ..., les premiers travaux de défrichage ont débuté sous l'impulsion de SOFEBU et du BTGRH. Les 4 premières sources seront réalisées dès début avril 2011.

Tout cela est possible grâce aux subsides que nous avons obtenus auprès des organismes internationaux et belges, mais aussi, grâce à votre soutien. En effet, le plus souvent, nous devons apporter une quote-part, condition essentielle, pour que nous obtenions le subside et que le projet puisse se réaliser. Par exemple, pour les 10 dernières sources, nous devons trouver 4.425 EUR ...

En septembre 2010, j'ai eu la grande joie de retourner à Burhale et de voir tout le magnifique travail réalisé par nos partenaires congolais, avec les populations locales. J'ai aussi eu la grande satisfaction de rencontrer le Mwami à Bukavu, le chef de groupement de Burhale, les chefs de localité, l'administrateur du territoire de Walungu, le médecin chef de la zone de santé de Walungu, ... et beaucoup d'autres ... Tous nous ont dit leur être très satisfaits du travail réalisé et de son impact durable sur la santé des familles utilisatrices de l'eau. Ils apprécient le sérieux de SOFEBU, BTGRH et leur bonne collaboration avec les populations et les autorités locales. Ils encouragent SOS Layettes Solidarité & Développement et leurs généreux amis et soutiens (donc vous) à poursuivre le captage et l'aménagement de nouvelles sources dans le territoire de Walungu, et donc aussi dans le groupement de Walungu qui est voisin de celui de Burhale.

Tout le territoire souffre cruellement de l'eau non potable et de nombreuses maladies dues à l'eau menacent, comme le choléra.

congo.sept2010 121.jpg

Deux actions concrètes pour collaborer avec nous et les familles du Congo à la journée mondiale de l'eau :

Dès à présent, pour marquer votre soutien aux familles de Burhale, et marquer votre satisfaction à leur action, votez sur "cent mille blogs" pour notre blog de Burhale. Nous sommes actuellement en 3ème position de la liste, aidez-nous à y rester, cela nous permet d'être visible sur le net et donc de faire connaître notre action et qui sait ??? d'élargir notre champ de sympathisants.

http://www.centmilleblogs.com/blogs_top100.html

Vous trouverez aussi l'icone "lien" à droite de notre blog

 

 

19/05/2009

Chose promise chose faite ... Sources de vie (7)

dyn006_original_640_432_jpeg_2574527_a1b5a0044c73969592ef302f855a478c

« Chose promise chose faite »

 

« Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. »

« A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU »

a parlé le chef de groupement de Burhale à sa communauté, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau.

 Semaine du 11 Mai au 16 Mai 2009,

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 7 -)

Notre belle histoire continue ...

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Formation des 4 comités de gestion de l’eau qui doivent assurer la maintenance des ouvrages hydrauliques installés dans les villages : Nyakakoba, Murhaza et Mwzgerhera.

Module de formation :

-Hygiène et assainissement.

-Santé et le développement communautaire.

-Technique de diagnostic d’une source d’eau souterraine  et sa réparation au niveau du bassin souterrain.

-Gestion des ressources Hydriques en milieu rural.

Participants

24 personnes ont été sélectionnées qui constituent les 4 comités de gestion de l’eau localisés dans les 3 villages cités ci-dessus.

Durée de la formation

La formation a duré 3 jours ouvrables, du mercredi 13 au 15 mai 2009.

Opération  achevée à 100%

02

Remise officielle des ouvrages aux autorités politico administratives .

Opération  terminée

03

Repli partiel du rayon d’action avec les équipes techniques.

Opération  terminée

Commentaire : 

Technique

1.1. Le  projet   OIF / SOS-LAYETTES S&D vient d’arriver à terme, avec un bon résultat attendu, grâce à la participation active de tous les acteurs impliqués dans la réalisation de cette première subvention de l’OIF, dans le groupement de Burhale. La mise en œuvre du projet  vient d’être clôturée par la session de formation des 4 comités de gestion de l’eau restant pour la phase 2 du projet OIF, une formation profitant aux 24 personnes qui désormais rejoignent la grande liste d’autres comités de gestion de l’eau formés et suivis depuis l’an 1999. 

1.2. Nous sommes contents des résultats socio techniques atteints, malgré tous les problèmes rencontrés, avant et pendant la réalisation de ce projet, face aux différentes adaptations orientées pour résoudre la qualité et la quantité de l’eau potable, au niveau des bénéficiaires concernés par l’action. La réaction de toutes les nappes rencontrées sont dans les normes de la durée de l’observation du premier cycle humide, bientôt, nous entrons dans le deuxième cycle qui est chaud,  nous permettant ainsi de tracer un graphique, déterminant le comportement complet de la nappe phréatique et la stabilité de la zone d’alimentation.     

 2. Animation autour de l’action

2.1. « Chose promise chose faite », parole du chef de groupement, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau présents dans la salle au niveau de la paroisse catholique. « Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. » « A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU » a parlé le chef de groupement à sa communauté dans la salle.   

2.2. « Je remercie vivement l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement SOS LS&D présentes dans nos milieux, à travers l’association SOFEBU-BTGRH, nos amis ici  que j’ai cité, ne cessent d’élargir les démarches, pour transformer notre groupement et le rendre plus habitable,  après les longues et terribles événements des conflits et des guerres qui ont retardé notre croissance socio-économique, et  fait disparaître toutes les infrastructures  à tous les niveaux, c’est le cas concret de notre adduction gravitaire d’eau potable de  27 km « l’espoir de la promotion de l’habitant dans notre groupement ». « J’ai la foi ! Que nos amis belges ont observé l’écoulement des larmes sur nos visages !!! » a dit le chef de groupement dans son allocution pendant la formation.

2.3. Ainsi, la formation s’est poursuivie, avec plusieurs réactions des participants (es), dont toutes les questions étaient orientées sur les phénomènes hydrogéologiques qu’on a pu rencontrer, au niveau de certains points d’eau qui manifestaient un tarissement partiel et injustifié, faute de formation et d’information socio scientifique, au niveau des bénéficiaires concernés. En revanche, chaque participant est sorti de la salle en étant satisfait (e), grâce aux transferts des connaissances acquises par le département technique du BTGRH chargé de la formation. 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

et amicalement vôtre,

Francine

 

 

11/05/2009

Eau source de vie (6)

Semaine du 04 Mai au 10 Mai 2009,

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 6 -)

Notre belle histoire continue ...

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Crépissage et lissage entier de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe.

Opération  achevée à 100%

02

Pose des gabions en aval de l’aire de puisage de part et d’autre pour soutenir les parois de la source d’eau souterraine Namwijimbwe contre la dégradation.

Opération  terminée

03

Identification des comités des gestions de l’eau pour la session de formation relative à l’hygiène et à l’assainissement des zones d’alimentation.

Opération  terminée

04

Mobilisation et sensibilisation sur la gestion des ouvrages hydrauliques installés dans les villages concernés par le projet OIF.

 

Préparation de la formation pour le CGE.

Opération   continue

 

 

 

Opération  continue

Commentaire : 

Technique

1.1. La vision du résultat socio technique demeure satisfaisante, tous les ouvrages se trouvent dans les normes exigées en hydraulique souterraine, mais aussi la manière dont les ouvrages ont été implantés dans les différents villages, par rapport aux problèmes géophysique et hydrogéologique observés au niveau des zones d’alimentations. 

1.2. Tous les problèmes techniques présents et futurs ont été étudiés avant, pendant et maintenant, avec les acteurs impliqués dans l’action pour la pérennisation des ouvrages implantés qui sont mis  à disposition des différents comités des gestions de l’eau des  villages concernés par le projet OIF/SOS LS&D.  

 2. Animation autour de l’action

2.1. Tous les acteurs ainsi que la communauté sont ravis de trouver ce projet achevé, à la satisfaction de tous les bénéficiaires concernés par l’action.  

2.2. Dans une réunion d’évaluation avec les acteurs, pour observer le niveau d’exécution des ouvrages, les chefs des localités n’ont pas caché leurs sentiments de vision « positive », par rapport aux ouvrages installés et à la méthodologie appliquée pendant la sensibilisation et la mobilisation de la communauté, pour le respect des règles d’hygiène.  

2.3. Le chef du groupement remercie vivement l’action de L’OIF dans son groupement et il voudrait qu’elle continue et débouche à un grand partenariat Nord Sud à travers SOS S&D/ SOFEBU-BTGRH, « la francophonie étant l’une des institutions qui partage la langue scientifique avec notre pays, comme preuve, elle est en train d’être popularisée jusqu’au fond de nos villages, même les vieillards de 102 ans ont remercié l’action de L’OIF en ma présence, au niveau de la source d’eau souterraine Namwijimbwe «  j’ai eu la chaire de poule » si au 21ième siècle une personne pouvait avoir 102 ans, sans pour autant toucher sur un robinet, les responsables de la planète  sont égoïstes !!! ». 

 Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH,

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

et amicalement vôtre,

Francine