02/06/2009

Femme d'Afrique Photos (4)

Source Kahonga - Parrainage Lucia Karikese, femme d'Afrique

Complémentairement à notre message du 30 Mars 2009, nos partenaires congolais sont heureux de vous montrer ces deux photos, prises également à la source Kahonga.

Karikese.1

Karikese.2

En leur nom et au nom des familles bénéficiaires, Merci de tout coeur.

 

Amicalement,

Francine

24/11/2008

Femme d'Afrique

  Don de Madame Lucia Karikese, femme d'Afrique ...

 

L'Afrique et la Francophonie unies dans un même projet solidaire ...

Notre projet cofinancé avec l'Organisation Internationale de la Francophonie continue, grâce à  Madame Lucia Karikese, femme d'Afrique, qui a fait don d'une somme de 3.000 EUR = une source

Kahonga, village de Karuhundu, Groupement de Burhale

 5ème source cofinancée avec l'OIF/8 - 9ème source/12 de notre Projet Secours 2007-2008

 

488 personnes bénéficiaires, principalement des femmes et des enfants, de nombreux réfugiés

 Semaine du 10 au 16 Novembre 2008  

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Déblais de la source d’eau souterraine KAHONGA à la recherche des émergences souterraines . 

Opération  terminée

02

Creusage du fossé de protection en amont de la source d’eau souterraine KAHONGA

Opération  terminée

03

Captage de la source d’eau souterraine KAHONGA et injection de la masse filtrante au niveau du bassin souterrain

Opération  terminée

04

Construction de la chambre de visite installée au-dessus de la masse filtrante pour les contrôles des émergences souterraines

Opération  en cours

05

Empierrement de la dalle d’assise, préparation des armatures, pose des armatures et coulage de la dalle d’assise en béton armé

Opération  terminée

06

Sensibilisation et mobilisation de la communauté sur l’apport local, ainsi que les distributions des fiches pour les questionnaires des diagnostics communautaires : Eau,hygiène et assainissement

Opération continue

 Commentaire :

 Technique

 1.1. La source KAHONGA a posé un sérieux problème, à cause de phénomènes géo- physiques rencontrés pendant le déblayage,  au niveau de la ligne pièzometrique observée lors de l’arrivée des émergences souterraines   à partir de la nappe aquifère.

 1.2. L’observation scientifique montre que l’aquifère était heurtée à une combinaison de deux systèmes d’alimentation à savoir :

- une alimentation par les émergences souterraines avec la potabilité

- une deuxièmes alimentation par résurgences qui contamine le bassin souterrain.

1.3. Tout un processus technique a été organisé pour contourner les résurgences afin de rester dans les normes des potabilités du bassin souterrain  par les émergences souterraines.

  2.Animation autour de l’action

2.1.Les villages concernés sont bien impliqués dans l’action, les villages voisins s’impliquent aussi pour aider les autres à faire  le transport des matériaux, pour qu’à leur tour l’action soit facile. Donc toute la solidarité s’est créée autour du projet de  L’OIF, grâce aux multiples séances des sensibilisations et des mobilisations sur l’action concernée.

2.2 Les réunions des programmations des activités continuent pour mieux suivre l’action selon les différents clauses du protocole d’accord des partenaires. Au cours des réunions, on a dégagé plusieurs points relatifs au suivi, à l’évaluation et à la maintenance de l’action, d’où plusieurs institutions installées dans les villages concernés ont été impliquées dans l’action.     

SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

et meilleures amitiés à tous nos amis et amies blogueurs et visiteurs de notre blog de Burhale,

Bonne semaine à tous

Francine

 

 

 

09/09/2008

Source CIRHAHA (2)

Rapport hebdomadaire N°2 - Source Cirhaha

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU 

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU) 

BUREAU TECHNIQUE POUR LA  GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES  (BTGRH)

 RAPPORT HEBDOMADAIRE DU PROJET COFINANCE PAR l’OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement, POUR LA PREMIERE SOURCE D’EAU SOUTERRAINE CIRHAHA, DANS LE VILLAGE DE LUHOKO, GROUPEMENT DE BURHALE

SEMAINE DU 20 AU 27 JUILLET 2008 

NATURE DE TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels et installation de la brigade hydraulique BTGRH sur le terrain

Opération continue

02

Défrichage et creusage du fossé de protection en amant de la source d’eau souterraine de CIRHAHA

Opération terminée

03

Déblais et drainage de la nappe phréatique à la recherche des émergences souterraines

Opération terminée

04

Aménagement et assainissement des sentiers menant au point d’eau, pour faciliter l’accès à l’eau à chaque catégorie d’âge

Opération terminée

05

Captage de la source d’eau souterraine CIRHAHA, avec un mur en béton pire en forme trapézoïdale, du part et d’autre du bassin souterrain.

Opération terminée

06

Injection de la masse filtrante du bassin souterrain et constitution d’une base en béton pure pour recevoir la chambre de visite.

Opération terminée

07

Construction de la chambre de visite en-dessous de la masse filtrante, pour permettre régulièrement le contrôle des émergences souterraines

Opération terminée

08

Empierrement du lieu de puisage, en attente du coulage de la dalle d’assise, pour faciliter le puisage

Opération terminée

09

Préparation des armatures de la dalle d’assise, montage et coulage du béton armé, au niveau du lieu de puisage

Opération terminée

10

Elévation des murs constituant le lieu de puisage, marches  et contre marches

Opération en cours d’être achevée

11

Drainage du drain d’écoulement des eaux, en provenance du lieu de puisage vers l’exécutoire

Opération terminée

12

Visite du chef de groupement avec sa notabilité, pour voir comment les activités évaluent sur le site de travail, mais aussi pour encourager l’action OIF, au niveau des bénéficiaires concernés

Opération continue

 COMMENTAIRE

1.      Technique 

1.1.           Le déblai est terminé, nous venons de réunir toutes les émergences souterraines, après localisation des différents interstices dans les parois, de part et d’autres du bassin souterrain, nous pouvons donc confirmer la nature rocheuse de la source d’eau souterraine Cirhaha, avec un débit provisoire de 1,1 litre/s.

1.2.           Les murs de barrage sont posés en forme trapézoïdale, pour bloquer l’infiltration d’eau du bassin souterrain dans les parois, ce qui était à l’origine d’une certaine diminution du débit remarqué, pendant la saison sèche. Sur le plan scientifique, lorsque la saison sèche se prononce, la perméabilité est ouverte, en forme de petites fissures entre les interstices, l’eau se trouvant dans le bassin souterrain viole les parois, pour une infiltration en aval du captage souterrain et s’orienter à une certaine distance vers l’exécutoire. Pendant la saison de pluie, vous remarquerez une colmatation de la couche perméable et imperméable, l’eau retourne dans le bassin souterrain et prendra son cycle normal, donc nous venons de mettre fin à cette confusion observée sur le plan socio-technique, d’un  tarissement proclamé par ignorance scientifique.

1.3.           Au niveau du lieu de puisage, nous avons remarqué une légère pente, par rapport au tuyau de sortie du captage, un problème technique qui nous a amené à terrasser suffisamment l’implantation  du lieu de puisage, pour rester dans les normes exigées, tout en respectant la hauteur de la cruche usuelle prévue pour le puisage d’eau potable.

1.4.           Enfin, tous les murs, marches et contres marches sont construits, qui constituent l’ensemble de l’ouvrage, aménagement et assainissement des sentiers en cours. Il reste le finissage de l’ouvrage entier, ainsi que l’assainissement du site, pour permettre aux bénéficiaires l’accès à l’eau

 2.      Animation autour de l’action 

2.1.           Le village s’est réuni au courant de cette semaine, pour choisir un comité de gestion  de l’eau provisoire, à l’attente d’une session de formation qui réunira toutes les couches par catégorie d’âge. Il a été observé la propagation des maladies infectieuses au niveau des femmes, sur la fiche épidémiologique d’un dispensaire fort proche qui montre la courbe épidémiologique des maladies d’origine hydrique et les infections en général.

2.2.           A cette occasion de contact avec l’infirmier responsable, il a déclaré que, sans eau potable, il est difficile pour lui de faire face au prochaine épidémie, malgré la bonne volonté professionnelle.

2.3.           La  semaine s’est clôturée avec une réunion d’évaluation et programmation des activités de la semaine qui suit, tout en donnant à la base les différentes informations à notre disposition, sur le cofinancement de  l’OIF et l’évolution de la conduite d’eau au niveau des bailleurs de fonds. 

Pour SOFEBU 

Mme Marine M’PUNGA

Coordinatrice

 Mme Florence M’VAMUGORO

Animatrice 

Mme Julienne M’BASHIGE

Animatrice 

Mme Consolatte M’RUSAKULIRHA

Animatrice 

Vincent  MUDEKERHEZA

Responsable Administratif et Financier 

Pour le BTGRH 

Ir. Pascal NTABIRUBA

Hydrotechnicien

Chargé des projets 

Dr. Le bon BARHWAMIRE

Président du C.A.

Coordinateur a.i.

 

 

15:36 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, femme, eau, congo, solidarite, rdc, source, burhale, kivu |  Facebook |

La source CIRHAHA (1)

Rapport hebdomadaire N°1 - Source Cirhaha

 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD KIVU 

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE (SOFEBU) 

BUREAU TECHNIQUE POUR LA  GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES  (BTGRH)

 RAPPORT HEBDOMADAIRE DU PROJET COFINANCE PAR l’OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement, POUR LA PREMIERE SOURCE D’EAU SOUTERRAINE CIRHAHA, DANS LE VILLAGE DE LUHOKO, GROUPEMENT DE BURHALE

 SEMAINE DU 14 AU 20 JUILLET 2008

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENTS DES TRAVAUX

01

Approvisionnement des matériaux et matériels et  installation de la brigade hydraulique du BTGRH sur le terrain

Opération continue

02

Défrichage et creusage du fossé de protection en amont de la source d’eau souterraine de CIRHAHA

Opération continue

03

Déblais et drainage de la nappe phréatique à la recherche des émergences souterraines  

Opération continue

04

Aménagement et assainissement des sentiers menant au point d’eau pour faciliter l’accès à l’eau à chaque catégorie d’âge

Opération continue

05

Visite des scouts belges sur les différentes sources d’eau souterraine réalisées à 2004 – 2005 par la subvention de l’UE dans 24 villages

Opération terminée

 Commentaire :

1)      Techniques :

a)      les travaux ont été ouverts par le creusage du fossé de protection, installé à plus ou moins 20 mètres en amont du captage souterrain, avec quelques réalisations des courbes de niveau pour stabiliser la pente et éviter le glissement du terrain ;

b)      les travaux ont été suivi par le drainage de l’aquifère (nappes) à la recherche des émergences souterraines et contrôle des interstices,  au niveau des parois du bassin souterrain ;

c)      Implantation des sentiers menant au point d’eau, ainsi que son aménagement et assainissement pour diminuer le pourcentage de la pente et permettre aux bénéficiaires l’accès au niveau  du lieu de puisage.

2)        Animation autour de l’action :

a)      l’activité du projet OIF s’est ouverte par plusieurs contacts, entre autre les autorités locales et les institutions sociales,  en passant par les leaders des paysans qui représentent les bénéficiaires ;

b)      la mobilisation et la sensibilisation est à la charge des animatrices de SOFEBU, accompagnées par le BTGRH, ainsi que les confessions religieuses pour bien implanter le projet OIF, dans les différents villages concernés par cette phase ;

c)      le chef du village, concerné par la première source d’eau souterraine CIRHAHA, a convoqué une réunion avec sa population et a démontré l’importance  de l’implantation d’une action de l’OIF, la toute première dans la collectivité de chefferies de NGWESHE et le rôle que cette coopération aura  dans le futur, si le projet est très bien implanté dans notre village. Nous ne pouvons que remercier nos frères et sœurs de SOS – LAYETTES S&D, SOFEBU et BTGRH qui nous ont introduit à l’OIF a dit le chef du village séance tenante.

d)      Pour terminer, nous avions reçu, dès le début de la semaine, une mission de scouts belges qui ont visité nos différents villages, nos installations des ouvrages hydrauliques implantés en 2004 – 2005, lors du cofinancement de la commission européenne, ainsi que la conduite d’eau à réhabiliter. Ils ont été très contents d’être accueilli par la population, bien qu’elle soit déclarée sinistrée, sans réellement des aides de la communauté internationale. A cette occasion, une bande vidéo a été tournée, qui montre un cheminement  logique de la maintenance des ouvrages hydrauliques, plus ou moins  4 et 5 ans après la réalisation avec les différents partenaires du nord et du sud.

Pour SOFEBU

Vincent Mudekereza, Responsable administratif et financier

Marine M'Punga, Coordinatrice en fonction

Pour le BTGRH

Pascal Ntabiruba, Hydro-technicien, chargé des projets

Docteur Le Bon Barhwamire, Président

 

       

                 

14:48 Écrit par Francine dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, femme, eau, congo, solidarite, rdc, source, burhale, kivu |  Facebook |

07/05/2008

Bonne Fête des Mamans

 

me-6

C'est un gif de Hubert ... http://lesgifsdhubert.skynetblogs.be/post/5845277/-nbsp-

Bonne fête à toutes les Mamans du monde et aussi aux mamans de Burhale.

Laissez un commentaire pour leur souhaiter aussi une bonne fête, nous leur  transmettrons vos messages ...

Merci de tout coeur pour elles et bonne fête à toutes les femmes du monde qui ont un coeur de Maman.

Bonne journée à vous qui passez me lire et à bientôt sur les blogs,

Amicalement,

Francine