20/07/2010

Projet Wallonie-Bruxelles International à Burhale, RDC

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU SUD-KIVU

SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Cofinancement Wallonie-Bruxelles International (appel 2009)

SOS Layettes Solidarité & Développement, ONG Belge

 

Partenaires du Sud :

SOLIDARITE DES FEMMES DE BURHALE

SOFEBU

BUREAU TECHNIQUE POUR LA GESTION DES RESSOURCES HYDRIQUES

BTGRH

 

Première Phase du Projet : captage et aménagement de 5 sources d’eau souterraine

1

Kashalalo

Marhale

319

319

319

1633

2271

2

Lukandage

Murdirhi

251

250

251

1346

1847

3

Rubuye

Luhoko

133

133

133

760

1026

4

Kiko II (pont)

Burhuza

204

201

204

157

1662

5

Muhono II

Karhundu

91

88

91

449

628

TOTAL BENEFICIAIRES 5  SOURCES

7.434

 

Rapport hebdomadaire N°2

Semaine du 11 Juillet 2010 au 17 Juillet 2010

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

1

Approvisionnement du matériel et des matériaux pour les 5 sites prévus par la 1 phase du projet WBI, dans les 5 villages  

Opération  continue

 

2

Concertation de la synergie SOFEBU-BTGRH avec les chefs des villages   concernés par la 1phase du projet WBI et lancement des travaux et de la formation des Comités de Gestion de l’Eau (1 CGE/source)

Opération  continue

3

Installation de la brigade hydraulique sur le terrain et implantation des ouvrages sur les 5 sites.

Opération   terminée

4

- Formation des bénéficiaires sur les objectifs du projet WBI et la maintenance des  ouvrages qui seront implantés, sous la responsabilité des CGE, dans les villages concernés par le projet WBI.

- Stratégie de la formation

  • 5 comités de gestions de l’eau sont implantés dans 5 villages, en raison de 4 personnes par source d’eau souterraine, soit un total de 20 responsables dans le CGE mixte en genre.
  • 2 personnes supplémentaires ont été formées dans les 5 villages, il s’agit des représentants (es) des déplacés qui ont fui les troubles des guerres dans le groupement de Kaniola, à la frontière du groupement de Burhale.

 

Déblais des 5 sources d’eau souterraine.

Opération en cours

 

 

 

 

 

Opération en cours

 

 

 

 

 

 

Opération continue

 

 

 

 

 

 

 

 

Opération en cours

5

- Mobilisation et sensibilisation des bénéficiaires sur l’éducation à l’hygiène dans leur environnement respectif.

 

- Transport des matériaux et matériel par la communauté, sur les sites concernés dans les bas fonds où sont implantés les ouvrages hydrauliques.

Opération  continue

 

Commentaire :

 

1.  Formation :

 

1.1 Le projet WBI démarre avec la formation au profit de deux communautés, dont l’une est autochtone et l’autre est déplacée suite aux troubles survenus dans le groupement de Kaniola, voisin de Burhale.

 

1.2. L’activité est développée, afin de mieux intégrer les déplacés, dans la logique et la philosophie de l’implantation du projet WBI, dans le 5 villages concernés par la phase 1. Les personnes déplacées profiteront ainsi du transfert des connaissances, sur la maintenance des ouvrages hydrauliques,  mais aussi en général, sur l’apprentissage de la gestion des ressources hydriques. A leur retour dans leurs villages, ils  seront capables de transférer positivement dans leurs villages, les connaissances acquises, pendant leur séjour en refuge,  grâce au projet WBI.  

 

1.3. Une nouvelle stratégie de formation a été  organisée avec la synergie SOFEBU-BTGRH, de former les bénéficiaires, à partir de leur village respectif, pour que toutes les couches de la population puissent bénéficier de la formation et être les auteurs directs de leur développement durable, mais aussi pour que les déplacés en profitent d’avantage, en évitant l’ignorance des uns et des autres, dans la maintenance et les responsabilités des couches de la communauté concernée par le projet WBI.

 

1.4. La formation est en cours dans les 5 villages sur les sites, afin de pouvoir mieux orienter les transferts de connaissances, à tous les bénéficiaires concernés par l’action WBI. Le rapport de fin de formation suivra aussitôt qu’on obtiendra les résultants dans les 5 villages prévus pour la phase 1 du projet WBI.

 

1.5. En même temps, les déblais des 5 sources d’eau souterraine sont en cours, sur les 5 sites prévus, à la recherche des émergences souterraines. Les fosses de protection sont aussi en cours de fouilles, en amont des bassins souterrains capables par la suite, de désorienter les eaux de ruissellement, charriant souvent des immondices et des sédiments qui infectent les bassins de captages souterrains.

 

 2. Education à l’hygiène et à l’assainissement

 

2.1. L’éducation à l’hygiène continue dans le 5 villages concernés par la phase 1, sous la responsabilité des CGE accompagnés par la brigade hydraulique du BTGRH, pour éviter les prochaines épidémies, dans les villages concernés, mais aussi pour que les  déplacés qui ne bénéficient d’aucun moyen spécifique propre, leur permettant de leur garantir un minimum l’hygiène corporel, puissent profiter des mesures de prévention, pendant leur séjour, compte tenu de la pauvreté des familles d’accueil, malgré leur volonté et conscience envers leurs voisins de Kaniola.

 

2.2. La mobilisation et la sensibilisation continuent, d’une façon positive, au sein de deux communautés. Ces activités donnent le courage à la population, de continuer l’action, pour transformer son environnement social pour un avenir meilleur, grâce au projet WBI, la toute première fois dans leur milieux respectifs. Tout le monde se mobilise et prend courage pour gagner le paris de l’eau potable, chacun avec sa pierre : homme, femme, enfant et vieillard, en direction du site  en aval du village, dans les bas fonds, sur des sentiers non encore gradués, nivelés et assainis, ceux-ci sont en cours de réalisation. « Une corvée de chaque matin et soir pour le développement durable grâce à l’eau source de vie »

 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

 

Vincent MUDEKEREZA                                                        

 

Responsable administratif et financier

 

Mme  Julienne M’BASHIGE

 

Coordinatrice en fonction

 

Mme Marine M’MPUGA

Mme Consolate M’RUSAKULIRA                               

Mme Florence M’NAMUGONO

             

Animatrices

 

Ir. Pascal NTABIRUBA                                              

Hydrotechnicien et Chargé des projets BTGRH                   

 

Dr. Le Bon BARHWAMIRHE    

Président du C.A.  Coordinateur BTGRH 

 

En leur nom et des familles,

Merci de tout cœur

Amicalement,

Francine                                                  

06/07/2010

5 nouvelles sources de vie à Burhale

Chers amis de Burhale et du Congo,

 Bonjour !

 

C'est dès demain mardi 6 Juillet 2010 que seront effectivement lancés les travaux de captage et d'aménagement des cinq premières sources du projet Wallonie-Bruxelles International. Et le samedi 10 juillet 2010, vous sera envoyé le premier rapport hebdomadaire.

 

Sur le terrain, tout est calme. Nous avons fêté le cinquantenaire de notre indépendance dans la liesse. Oui, votre pays la Belgique reste marqué en lettres d'or dans la mémoire de bon nombre de congolais en général et de tous les membres de SOFEBU et de la population de Burhale, en particulier, grâce à cette dynamique de développement qui y est soutenue inlassablement par SOS Layettes Solidarité et Développement de 1994 à nos jours ! Puisse Dieu vous en donner toujours la force, les moyens et faire toujours croître en vous cet esprit de don de soi pour les autres en besoin!

 

Vous avez le bonjour de toutes les mamans SOFEBU qui grâce à vous croient en un avenir meilleur pour leurs enfants.

 

Avec nos meilleures amitiés.

 

Pour SOFEBU

Mme Marine M'MPUGA, Coordinatrice en fonction

 

Vincent Mudekereza, Responsable Administratif et Financier

 

Pour le BTGRH

Ir Pascal Ntabiruba, Chargé de projets et Conducteur des travaux

 

02/06/2009

Femme d'Afrique Photos (4)

Source Kahonga - Parrainage Lucia Karikese, femme d'Afrique

Complémentairement à notre message du 30 Mars 2009, nos partenaires congolais sont heureux de vous montrer ces deux photos, prises également à la source Kahonga.

Karikese.1

Karikese.2

En leur nom et au nom des familles bénéficiaires, Merci de tout coeur.

 

Amicalement,

Francine

19/05/2009

Chose promise chose faite ... Sources de vie (7)

dyn006_original_640_432_jpeg_2574527_a1b5a0044c73969592ef302f855a478c

« Chose promise chose faite »

 

« Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. »

« A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU »

a parlé le chef de groupement de Burhale à sa communauté, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau.

 Semaine du 11 Mai au 16 Mai 2009,

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 7 -)

Notre belle histoire continue ...

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Formation des 4 comités de gestion de l’eau qui doivent assurer la maintenance des ouvrages hydrauliques installés dans les villages : Nyakakoba, Murhaza et Mwzgerhera.

Module de formation :

-Hygiène et assainissement.

-Santé et le développement communautaire.

-Technique de diagnostic d’une source d’eau souterraine  et sa réparation au niveau du bassin souterrain.

-Gestion des ressources Hydriques en milieu rural.

Participants

24 personnes ont été sélectionnées qui constituent les 4 comités de gestion de l’eau localisés dans les 3 villages cités ci-dessus.

Durée de la formation

La formation a duré 3 jours ouvrables, du mercredi 13 au 15 mai 2009.

Opération  achevée à 100%

02

Remise officielle des ouvrages aux autorités politico administratives .

Opération  terminée

03

Repli partiel du rayon d’action avec les équipes techniques.

Opération  terminée

Commentaire : 

Technique

1.1. Le  projet   OIF / SOS-LAYETTES S&D vient d’arriver à terme, avec un bon résultat attendu, grâce à la participation active de tous les acteurs impliqués dans la réalisation de cette première subvention de l’OIF, dans le groupement de Burhale. La mise en œuvre du projet  vient d’être clôturée par la session de formation des 4 comités de gestion de l’eau restant pour la phase 2 du projet OIF, une formation profitant aux 24 personnes qui désormais rejoignent la grande liste d’autres comités de gestion de l’eau formés et suivis depuis l’an 1999. 

1.2. Nous sommes contents des résultats socio techniques atteints, malgré tous les problèmes rencontrés, avant et pendant la réalisation de ce projet, face aux différentes adaptations orientées pour résoudre la qualité et la quantité de l’eau potable, au niveau des bénéficiaires concernés par l’action. La réaction de toutes les nappes rencontrées sont dans les normes de la durée de l’observation du premier cycle humide, bientôt, nous entrons dans le deuxième cycle qui est chaud,  nous permettant ainsi de tracer un graphique, déterminant le comportement complet de la nappe phréatique et la stabilité de la zone d’alimentation.     

 2. Animation autour de l’action

2.1. « Chose promise chose faite », parole du chef de groupement, lors de l’ouverture de la session de formation des différents comités de gestion de l’eau présents dans la salle au niveau de la paroisse catholique. « Compte tenu de tous les problèmes techniques que j’ai observé sur les sites, je ne savais pas qu’on pourrait être aujourd’hui, ensemble,  pour valoriser notre courage et notre volonté déployée, pour l’avenir de nos progénitures et de notre environnement. » « A MISHI GO KALAMO k’O MUKAZI N’O MWANA E N’O MWIRHU » a parlé le chef de groupement à sa communauté dans la salle.   

2.2. « Je remercie vivement l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF et SOS Layettes Solidarité & Développement SOS LS&D présentes dans nos milieux, à travers l’association SOFEBU-BTGRH, nos amis ici  que j’ai cité, ne cessent d’élargir les démarches, pour transformer notre groupement et le rendre plus habitable,  après les longues et terribles événements des conflits et des guerres qui ont retardé notre croissance socio-économique, et  fait disparaître toutes les infrastructures  à tous les niveaux, c’est le cas concret de notre adduction gravitaire d’eau potable de  27 km « l’espoir de la promotion de l’habitant dans notre groupement ». « J’ai la foi ! Que nos amis belges ont observé l’écoulement des larmes sur nos visages !!! » a dit le chef de groupement dans son allocution pendant la formation.

2.3. Ainsi, la formation s’est poursuivie, avec plusieurs réactions des participants (es), dont toutes les questions étaient orientées sur les phénomènes hydrogéologiques qu’on a pu rencontrer, au niveau de certains points d’eau qui manifestaient un tarissement partiel et injustifié, faute de formation et d’information socio scientifique, au niveau des bénéficiaires concernés. En revanche, chaque participant est sorti de la salle en étant satisfait (e), grâce aux transferts des connaissances acquises par le département technique du BTGRH chargé de la formation. 

Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

et amicalement vôtre,

Francine

 

 

11/05/2009

Eau source de vie (6)

Semaine du 04 Mai au 10 Mai 2009,

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 6 -)

Notre belle histoire continue ...

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Crépissage et lissage entier de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe.

Opération  achevée à 100%

02

Pose des gabions en aval de l’aire de puisage de part et d’autre pour soutenir les parois de la source d’eau souterraine Namwijimbwe contre la dégradation.

Opération  terminée

03

Identification des comités des gestions de l’eau pour la session de formation relative à l’hygiène et à l’assainissement des zones d’alimentation.

Opération  terminée

04

Mobilisation et sensibilisation sur la gestion des ouvrages hydrauliques installés dans les villages concernés par le projet OIF.

 

Préparation de la formation pour le CGE.

Opération   continue

 

 

 

Opération  continue

Commentaire : 

Technique

1.1. La vision du résultat socio technique demeure satisfaisante, tous les ouvrages se trouvent dans les normes exigées en hydraulique souterraine, mais aussi la manière dont les ouvrages ont été implantés dans les différents villages, par rapport aux problèmes géophysique et hydrogéologique observés au niveau des zones d’alimentations. 

1.2. Tous les problèmes techniques présents et futurs ont été étudiés avant, pendant et maintenant, avec les acteurs impliqués dans l’action pour la pérennisation des ouvrages implantés qui sont mis  à disposition des différents comités des gestions de l’eau des  villages concernés par le projet OIF/SOS LS&D.  

 2. Animation autour de l’action

2.1. Tous les acteurs ainsi que la communauté sont ravis de trouver ce projet achevé, à la satisfaction de tous les bénéficiaires concernés par l’action.  

2.2. Dans une réunion d’évaluation avec les acteurs, pour observer le niveau d’exécution des ouvrages, les chefs des localités n’ont pas caché leurs sentiments de vision « positive », par rapport aux ouvrages installés et à la méthodologie appliquée pendant la sensibilisation et la mobilisation de la communauté, pour le respect des règles d’hygiène.  

2.3. Le chef du groupement remercie vivement l’action de L’OIF dans son groupement et il voudrait qu’elle continue et débouche à un grand partenariat Nord Sud à travers SOS S&D/ SOFEBU-BTGRH, « la francophonie étant l’une des institutions qui partage la langue scientifique avec notre pays, comme preuve, elle est en train d’être popularisée jusqu’au fond de nos villages, même les vieillards de 102 ans ont remercié l’action de L’OIF en ma présence, au niveau de la source d’eau souterraine Namwijimbwe «  j’ai eu la chaire de poule » si au 21ième siècle une personne pouvait avoir 102 ans, sans pour autant toucher sur un robinet, les responsables de la planète  sont égoïstes !!! ». 

 Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH,

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

et amicalement vôtre,

Francine

 

08/05/2009

Veosearch

 

  http://www.veosearch.com/fr/association/sos-layettes-soli...

Aidez  Sos layettes solidarité & développement !

soutenez Sos layettes solidarité & développement

Vous pouvez aussi soutenir Sos layettes solidarité & développement en rajoutant ce petit bouton sur votre site internet ou votre blog. Celui-ci permet de créer un lien direct avec cette page de l'association. Ce geste simple peut donc contribuer à augmenter le nombre de soutiens de l'association.Pour l'ajouter, il vous suffit simplement de copier le lien ci-dessous sur l'une de vos pages internet  :


soutenez Sos layettes solidarité & développement

Ou en utilisant celui-ci pour soutenir Sos layettes solidarité & développement 


 

Merci de penser aux Mamans de Burhale en diffusant l'information ...

Un très beau cadeau pour les Mamans de Burhale, pour un avenir meilleur pour elles et leurs enfants ...

Bonne fête des Mamans à toutes les Mamans du Monde

Pour les Femmes de Burhale,

Amicalement,

Francine

 

06/05/2009

Eau sources de vie (5)

Semaine du 27 Avril au 03 Mai 2009,

le retard de la parution des rapports hebdomadaires de nos partenaires congolais sur ce blog, par rapport aux travaux réalisés sur le terrain (et par rapport à leur envoi régulier par e-mail) est maintenant résorbé, vous suivez donc les rapports hebdomadaires en direct ...

Le prochain et dernier rapport hebdomadaire pour ces 3 sources devrait nous parvenir la semaine prochaine, si tout va bien ...

Bonne lecture et à bientôt,

Francine

Sources Lushambe (492 habitants), Mushebeye (456 habitants) et Namwijimbwe (420 habitants)

Villages de Nyakakoba, Murhaza et Mwegerhera, dans le Groupement de Burhale

(SUITE - 5 -)

Rapport hebdomadaire

Semaine du 27 Avril au 03 Mai 2009

 

NATURE DES TRAVAUX EFFECTUES

MOUVEMENT DES TRAVAUX

01

Captage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe et installation de la masse filtrante au niveau du bassin souterrain.

Opération  achevée à 100%

02

Construction de la chambre de visite des émergences souterraines au dessus de la masse filtrante.

Opération  terminée

03

Chappe de la source d’eau souterraine au mortier de ciment.

Opération  terminée

04

Excavation du lieu de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération   terminée

05

Empierrement de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération  achevée à 100% 

06

Préparation des armatures de la dalle d’assise de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération  terminée

07

Coulage du béton de la dalle d’assise de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération  terminée

 

08

Elévation des murs de l’aire de puisage de la source d’eau souterraine Namwijimbwe

Opération  en cours

09

-Identification des comités de gestions de l’eau pour la prochaine session de formation.

 

-Mobilisation et sensibilisation de la communauté pour le respect des règles d’hygiène au niveau des ménages et des écoles.

Opération continue

 

 

 

 

 

 

 Commentaire :

 Technique

 1.1. Les  travaux avancent mieux,  les difficultés rencontrées ont pu trouvé une solution, les nappes se comportent désormais aux normes voulues, les émergences  circulent bien au niveau de la nappe phréatique, donc nous constatons le résultat observé, après un grand travail des recherches scientifiques qui ont désorienté les émergences souterraines  vers les parois de la source d’eau souterraine Namwijimbwe.

 1.2. Nous constatons l’assainissement réalisé au niveau de la zone d’alimentation de la source d’eau souterraine Namwijimbwe, toutes les mesures ont été prises pour protéger le gisement d’eau contre la dégradation et la pollution du bassin souterrain, en revanche nous pensons  réaliser les dernières analyses physico chimique pour atteindre le résultat final de la potabilité de l’eau à livrer aux bénéficiaires concernés par l’action.

   2. Animation autour de l’action

 2.1. Les équipes de sensibilisation s’orientent actuellement à l’identification des comités de gestion, pour la prochaine session de formation sur la maintenance des ouvrages réalisés, mais aussi la mobilisation totale pour le lavage des mains, pour éviter la propagation des maladies infectieuses.

 2.2. La réunion des institutions est prévue le 30  juin 2009,  dont l’ordre du jour touchera  plus spécialement la maintenance des ouvrages hydrauliques se trouvant dans le milieu, a dit le chef du groupement, ainsi que le mémo à adresser à la synergie SOFEBU-BTGRH, sur la conduite de l’adduction gravitaire d’eau potable, face au développement socio sanitaire et  économique du groupement de BURHALE.

  Pour la SYNERGIE SOFEBU-BTGRH

Pour les FAMILLES DE BURHALE,

MERCI DE TOUT COEUR, 

 et amicalement vôtre,

 Francine