18/02/2008

Tremblement de terre

Des nouvelles du tremblement de terre sur les sites de nos sources, à Burhale

 
NOM DE LA SOURCE D’EAU SOUTERRAINE VILLAGEDEBIT EN L/SOBSERVATION GEO – PHYSIQUEOBSERVATION HYDRO -   GEOLOGIQUE
1.LugangalaMurhaza2 lUne dilatation au  niveau du lieu de puisage dans le crépissage du mur droit 1.5 mmBassin souterrain en bon état (PH 6,9)
2LukungulaMuleke1 lDérangement du gabion installé vers le lieu de puisage pour soutenir les paroisBassin du captage en bon état (PH 6,5)
3ChishumbaChishumba1,2lPetite érosion dans les sentiers menant au point d’eau vers les parois Bassin du captage en bon état (PH 7)
4NakalambaLukumbo1,8 lDrain d’écoulement  dérangé par petit glissement du terrain  5,20 m du lieu de puisage en avalBassin du captage en bon état (PH 7,1)
5NacivoLukumbo1,2 l/sNéant à tout le niveauBassin du captage en bon état (PH 6,8)
6NamuhanoKarhundu1 lGlissement du terrain dans le fossé de protection Bassin du captage en bon état (PH 6,6)
7KashongerhwaKarhundu1,4lUne fissure de 1 mm observé dans le crépissage mur des marches et contres marchesBassin du captage souterrain en bon état (PH : 7,2)
8NamihomboLuhoko1,2lNéant à tout le niveauBassin du captage en bon état (PH 6,8)
9KagosaBurhale6 lGlissement du terrain  en amont du captage vers une courbe de niveauBassin de captage souterrain en bon état (PH 7)
10LwalaBurhale0,6 lNéant à tout le niveauBassin souterrain en bon état (PH 7)
11BushumbaCifuko1,5l/sNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
12NakaliCangenyi1 lNéant à tout le niveau Bassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
13KikoMurhaza1 lDébordement des eaux de ruissellement vers le bassin du captage à partir du fossé de protection  Eau trouble dans le bassin du captage souterrain (PH 5,5)
14CinyimbaKarundu1,4 lNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
15MalungweCihambe0,4lNéant à tout le niveauBassin du captage en bon état (PH 6,8)
16KavomwaCihambe0,7 lNéant à tout le niveau Bassin du captage en bon état (PH 7,1)
17NampanaCihambe0,7 lDérangement de gabion par les activités du mouvement sismique en aval du lieu de puisage vers les parois Bassin du captage souterrain en bon état (PH 6,5)
18KafindiCihambe2 lNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
19NyakazibaCihambe1,4 lNéant à tout le niveau Bassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
20NakabambiNyakakoba1 lNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 6,6)
21MudubwiNyakakoba2 lDégradation des sentiers authentiques par un arbre tombé pendant le mouvement  sismiqueBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
22NamalibaBuha1 lNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
23NkarajuNjove0,9 lNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 6,8)
24NakanyweraNyove1 l/sNéant à tout le niveauBassin du captage souterrain en bon état (PH 7)
25CibayaIzirangabo1,4 lNéant à tout le niveauBassin  du captage souterrain en bon état (PH 6,1)
26KalushambaMwegerhera I1,4 lDérangement du gabion en aval du lieu de puisage entre les deux paroisBassin du captage souterrain en bon état (PH 7,1)
27NamushenyeHuhoko1,2 lNéant à tout le niveau Apparition des résurgences dans le fossé de protection vers l’extrême gauche à 10 m de l’exécutoire
28MusimboHuhobo1,2 lNéant à tout le niveau Bassin du captage souterrain en bon état (PH 8)
 Sources 1 à 24 : Projet cofinancé avec l’UE, sources réalisées en 2004 & 2005.

Sources 25 à 28 : Projet Secours 2007, sources réalisées en 2007.

 

Commentaire :

 

Comme vous le remarquez, une mission mixte BTGRH – SOFEBU a effectué une descente sur le terrain, pour observer comment les 28 sources d’eau souterraine se comportent dans les villages, après les activités du mouvement sismique suivi par des répliques  aussi imminentes.

Cependant, toute la région a été touchée, dont plus de 2069 maisons fissurées et d’autres  effondrées, 300 blessés et 6  morts enregistrés dans la région.

 

- l’épicentre de ce mouvement  sismique, d’une intensité de force 6 sur l’échelle de Richter, accompagné de plusieurs répliques, a été localisé dans le village de Birava, proche  du lac Kivu, à  22 km de l’épicentre.  

 

- sur le terrain, nous observons les 24 sources d’eau souterraine financées par l’UE réalisées en 2004-2005,  ainsi que  les 4  sources du projet secours 2007 réalisées en 2007. Les sources n’ont pas subit une quelconque fissure souterraine, ni dans le bassin souterrain, ni sur les différents lieux de puisage. Les nappes souterraines se comportent bien, ainsi que la zone d’alimentation, comme l’indique le tableau ci – dessus. Les débits des sources d’eau souterraine se comportent bien  et  augmentent dans le bassin souterrain.

 

L’observation hydro – géologique ou d’autres phénomènes géo – physiques, doivent être observés au moins sur un cycle climatique complet, c'est-à-dire d’une année. A l’occasion de ces observations de longue durée, une étude plus approfondie du périmètre de la zone  d’alimentation sera entreprise.

 

Les observations les plus intéressantes seront celles relevées, d’une part au court d’une saison sèche et d’autres part, au cours d’une saison humide.

Elle reflètent, en effet, les caractéristiques extrêmes de la composition de l’eau face aux phénomènes hydro – géologiques observés lors des  activités du mouvement sismique dans la région.

 

Il est à noter que dans les localités   voisines de Burhale ou dans d’autres villages de Burhale, les ouvrages d’autres  intervenants se sont effondrés ou présentent des fissures longitudinales dans les parois des sources d’eau souterraine, où nous observons les lieux de puisages qui restent comme des monuments. Les bassins  du captage sont remblayés, il n’y a pas moyen d’observer les émergences souterraines au niveau de la nappe phréatique.

 

Au niveau des fossés de protection installés  en amont des bassins souterrains, nous observons pour certaines de nos sources d’eau souterraine, un glissement de terrain dû au mouvement sismique. La population bénéficiaire est mobilisée pour faire le curage, afin de permettre l’écoulement libre des eaux de ruissellement vers l’exécutoire.

 

Au cours de  la réunion d’évaluation du bilan des activités du mouvement sismique avec les autorités locales, celles-ci nous ont adressé leurs sincères remerciements, pour les 28 sources d’eau souterraine déjà réalisées. « la durabilité et les valeurs de ces ouvrages c’est maintenant que nous le vivons a dit le chef du groupement et de l’administration du territoire ».

 

Pour le BTGRH – SOFEBU

 

Ir Pascal NTABARUBA                                Vincent Mudekerheza

Hydro – technicien                                       Responsable administratif et financier

Chargé des projets.

 

Dr. Le Bon Barhwamirhu                                 Marie M’Mpunga

Coordinateur.                                                   Coordinatrice en  fonction